Le C.f.c.o (Chemin de fer Congo-Océan) a mis en route quatre locomotives reçues nouvellement. A cette occasion, une cérémonie a été organisée à la gare de Pointe-Noire, vendredi 13 janvier 2023, sous le patronage du Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, en présence de quelques membres du gouvernement dont le ministre d’Etat Alphonse Claude N’Silou, ministre du commerce, des approvisionnements et de la consommation, le ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Honoré Sayi, et les ministres Jean-Baptiste Ondaye, Jean-Marc Thystère-Tchicaya, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes et Bruno Jean-Richard Itoua, les autorités locales dont le préfet du Kouilou, Paul Adam Dibouilou, représentant son homologue de Pointe-Noire, des cadres et agents du C.f.c.o, etc.

Les quatre locomotives ont été fabriquées par le groupe John Cockerill, un groupe international d’ingénierie et de maintenance basé à Seraing, dans la Province de Liège, en Belgique. «Puissantes, compactes et robustes, les locomotives John Cockerill sont respectueuses de l’environnement et sont construites en conformité avec les normes du secteur», indique la presse de la primature.

Le C.f.c.o est désormais équipé de quatre locomotives de marque John Cockerill.
Le C.f.c.o est désormais équipé de quatre locomotives de marque John Cockerill.

«Pour le Premier ministre, le gouvernement va s’employer à faire transporter une diversité de produits et relancer le transport des passagers. En filigrane, un vaste projet est en cours, grâce à un financement de la B.d.e.a.c (Banque de développement des Etats d’Afrique centrale) de près de 21 milliards de francs Cfa, pour permettre la réhabilitation du réseau ferroviaire et la réparation du tunnel», précisent les collègues de la primature. Il est clair que la mise en circulation de ces quatre locomotives est grand soulagement pour le C.f.c.o qui va, sans doute, augmenter le rythme de rotation de ses trains entre Pointe-Noire et Brazzaville.