Le Marché de Ouenzé, dans le 5ème arrondissement de Brazzaville, commença au début des années 50 par trois femmes qui étalaient leurs marchandises autour de la résidence du célèbre commerçant transporteur, Norbert Ntiétié. Les deux premières femmes vendeuses, Mmes Adolphine Kifouéni et Marie Tsina, sont décédées il y a plus de trente ans. La troisième vendeuse, Mme Marie Massengo née Maléka, bien connue dans ce marché, est décédé le vendredi 12 août 2022. Une histoire est attachée à la vie de cette femme: la débaptisation du Marché de Ouenzé, en Marché Ntiétié Norbert, par le Conseil municipal de Brazzaville, suivant la délibération n°010-2010 du 25 mai 2010.
Depuis, Mme Marie Massengo, mère de l’ancien député et ancien conseiller municipal Abel Massengo, à l’origine du projet de débaptisation, a attendu en vain que la délibération municipale soit appliquée, par l’implantation officielle d’une plaque indiquant le nouveau nom du marché. Cela pourra être le cas à l’occasion de ses obsèques, samedi 27 août 2022.
En effet, selon Abel Massengo, la mairie de Brazzaville ne voit aucun inconvénient à ce que la plaque portant le nouveau nom du Marché de Ouenzé soit officiellement implantée devant ce marché. La cérémonie pourra être patronnée par l’administrateur-maire de Ouenzé, Marcel Nganongo. Ce sera une manière de rendre hommage à la dernière des trois premières vendeuses de ce marché, qui était encore en vie lorsque la délibération avait été adoptée et un juste retour sur l’histoire de ce marché devenu grand et célèbre et qui portait un nom donné par la diaspora de la RD Congo. En effet, selon le lingala parlé à Kinshasa, marché signifie ouenzé. Alors qu’en lingala de Brazzaville, marché se dit: zando. «Na keyi na ouenze» (Je m’en vais au marché). Partant, ce nom s’est collé non seulement au marché, mais aussi à l’arrondissement. Désormais, c’est le «Marché Ntiétié Norbert».

Urbain NZABANI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici