22.2 C
Brazzaville
lun 4 juillet 2022
spot_img
AccueilActualitéVisite officielle du Roi de Belgique, Philippe en Rd Congo : Des...

Visite officielle du Roi de Belgique, Philippe en Rd Congo : Des regrets pour les blessures coloniales, mais pas d’excuses du Roi Philippe

Le Roi Philippe de Belgique et son épouse, la Reine Mathilde, ainsi que le Premier ministre Alexander De Croo et quelques membres du gouvernement belge ont passé près d’une semaine de visite officielle sur le sol congolais, du 7 au 13 juin 2022, sur invitation du Président de la RD Congo, Félix Antoine Tshisékédi, qui l’a accueilli, à l’Aéroport de N’Djili, à son arrivée, en compagnie de son épouse, Mme Denise. Au cours de cette visite, le couple royal belge a mené une série d’activités à Kinshasa, à Lubumbashi (Haut Katanga), et à Bukavu, au Sud Kivu. Cette visite officielle a été marquée par son discours devant le parlement congolais. Le souverain belge a présenté ses regrets des blessures infligées par la colonisation belge et non des excuses comme la plupart des Congolais l’attendaient.

Le séjour du couple royal belge en RD Congo était riche en activités. Après son arrivée mardi 7 juin, le couple royal a pris ses quartiers à Kinshasa. Le lendemain, mercredi 8 juin, accompagné du couple présidentiel congolais, il s’est rendu au Musée national où il a accompli le geste symbolique de la remise officielle aux autorités congolaises, d’un masque géant, dénommé «Kakuungu», du peuple «Suku», pillé pendant la colonisation. Selon le palais royal belge, cet objet était utilisé pour des rites initiatiques et avait des vertus protectrices.
Au Mémorial des anciens combattants, le Roi Philippe a procédé à la décoration du caporal Albert Kunyuku, dernier vétéran et survivant de la Seconde guerre mondiale, qui a été élevé à la dignité de commandeur de l’Ordre de la couronne.

le Roi Philippe a procédé à la décoration du caporal Albert Kunyuku.
le Roi Philippe a procédé à la décoration du caporal Albert Kunyuku.

Au Palais du peuple, le souverain belge s’est adressé aux parlementaires congolais. La cérémonie s’est déroulée à l’esplanade. Il a exprimé ses profonds regrets pour les blessures du temps colonial. «Bien que de nombreux Belges se soient investis sincèrement, aimant profondément le Congo et ses habitants, le régime colonial, comme tel, était basé sur l’exploitation et la domination. Ce régime était celui d’une relation inégale en soi injustifiable, marqué par le paternalisme, la discrimination et le racisme. Il a donné lieu à des exactions et des humiliations. A l’occasion de mon premier voyage au Congo, ici même face au peuple congolais qui, aujourd’hui encore, en souffre, je désire réaffirmer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passées», a-t-il déclaré. Un discours qui a fait réagir bon nombre de Congolais qui estiment que le manque de pardon et d’excuses de la part du roi est un rendez-vous manqué.
Signalons que toutes ces activités se sont déroulées en présence du couple présidentiel congolais, des membres du gouvernement, ceux des corps constitués et du corps diplomatique, etc. Partout, les populations étaient mobilisées en grand nombre. La journée s’est terminée par un banquet officiel organisé en son honneur au Palais présidentiel, la cité de l’Union africaine.
Le jeudi 9 juin 2022, toujours à Kinshasa, le couple royal a visité les installations de l’I.n.r.b (Institut national de recherche biomédicale), que dirige le célèbre virologue congolais, Dr Jean-Jacques Muyembe. Il était accueilli par le ministre de la santé, le Dr Jean-Jacques Mbungani.
Le vendredi 10 juin, la délégation royale belge s’est envolée pour Lubumbashi, chef-lieu de la Province du Haut Katanga, où le Roi Philippe a échangé avec les étudiants de l’Université de Lubumbashi, créé au début des années 60 par des Belges. «La richesse du Congo, c’est vous. On peut épuiser une mine, mais pas les talents et la volonté de la jeunesse», a-t-il affirmé. Le dimanche 12 juin, il a fait un aller-retour à Bukavu, chef-lieu de la Province du Sud Kivu, où il a été accueilli par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. Le roi belge et son épouse ont visité l’Hôpital général de Panzi et la Fondation du Dr Denis Mukwege qui viennent en aide aux filles et femmes victimes de violences sexuelles. Au cours de cette visite, le roi a échangé avec le Prix Nobel de la paix, le Dr Mukwege.
Après l’échange avec les femmes victimes de violences, la Reine Mathilde s’est dite très touchée et a promis de porter haut leurs voix. «Nous sommes sans voix en écoutant les témoignages que nous venons d’entendre des femmes qui ont été blessées au plus profond d’elles-mêmes. Vous pouvez être assuré que le roi et moi, nous serons votre voix ici au Congo et au-delà des frontières», a-t-elle affirmé. C’est lundi 13 juin, en fin de matinée que le couple royal a quitté la RD Congo, par Lubumbashi, pour regagner la Belgique.

Roland KOULOUNGOU

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire