Les rideaux de la 8ème édition du Tournoi challenge trophy de la zone 4 (Afrique centrale) sont tombés, samedi 22 octobre 2022, au Gymnase Nicole Oba, à Brazzaville, au grand bonheur des Congolais, qui ont raflé les médailles d’or. Ainsi, les sélections nationales cadettes et juniors des Diables-Rouges handball ont obtenu leurs tickets pour le Trophy continental.

Le Tournoi challenge trophy de la zone 4 s’est déroulée du 18 au 22 octobre 2022, au Gymnase Nicole Oba, à Talangaï, sous forme de championnat de deux catégories (Cadettes et juniors) dans la version masculine. Cinq pays y ont participé: Cameroun, Centrafrique, Congo, RD Congo et Tchad. Ils ont livré quatre matches à chacun, dans chacune des deux catégories. Les Diables-Rouges cadets et juniors se sont imposés, en survolant la compétition par des victoires dans toutes leurs rencontres.
En cadets, le Congo a fait sa première sortie en battant le Tchad (46 buts à 21). Il a enchainé avec la victoire devant le Cameroun (40 buts à 30). Face à la Centrafrique, même large score (31 à 21). La R.D. Congo n’a pas fait exception, en succombant devant le Congo: 19 à 24.
En junior, les Diables-Rouges ont commencé par une victoire devant le Cameroun: 41 buts à 22. A leur deuxième sortie, ils ont pris le dessus sur le Tchad: 38 à 26. L’élan des Congolais n’a fait que se perfectionner, en disposant de la Centrafrique, par 29 à 24. Puis les Congolais ont conclu leur dernière sortie, qui était un match à rebondissements, devant la RD Congo, par une victoire serrée. En effet, cette rencontre a tourné à l’avantage des Congolais de la rive droite du Fleuve Congo, qui l’ont remporté par 30 buts à 28.
Au terme de ce tournoi zonal, les trois premières équipes de chaque catégorie ont été primées de médailles dont l’or pour le Congo. La première équipe de chaque catégorie est qualifiée pour le challenge trophy continental. Le Congo ayant gagné dans les deux catégories, il est donc le seul à s’être qualifié. C’est une performance remarquable. Les deux entraîneurs, Adrien Loufoua (cadets) et Régis Matondo (juniors) et leurs staffs techniques ont réalisé un travail appréciable.
Reste que les Congolais ne dorment pas sur leurs lauriers. Au contraire, ils doivent préparer, avec beaucoup de sérieux et d’engagement, les compétitions continentales qui sont d’un niveau supérieur, avec les équipes maghrébines.

Luze Ernest BAKALA