Décédé le 4 septembre 2022 et inhumé six jours plus tard en France, le docteur Jacques Batchy, appelé «Docteur gratuit», était connu de ses compatriotes vivant en France pour son altruisme, car il assistait les autres dans le besoin. Il avait une approche singulière de la mort, en témoigne le livre autobiographique, intitulé «Entre deux mondes», qu’il a publié aux Editions 7. Virginie Batchy, sa sœur cadette, Pierre Marie Joël Souamy et bien d’autres témoignent de lui comme d’un «homme qui se souciait des autres».
D’un volume de 132 pages, le livre du Dr Jacques Batchy, «Entre deux mondes», peut se lire facilement. A travers ce titre, il s’agit des «tribulations d’un nègre pourtant bien intégré». Tel aurait pu être le titre de ce livre. «En effet, au fur et à mesure que les mots s’alignaient, il est apparu que mon récit de vie est destiné, avant tout, au cercle familial. Il serait aussi le témoignage d’une migration, réussie mais souvent rude», peut-on lire à la quatrième de couverture.
D’autres témoignages pensent que l’ouvrage du Dr Jacques Batchy est un véritable délice et une belle leçon de vie pour les lecteurs avisés et ceux qui ont fréquenté l’auteur de son vivant. Médecin militaire au départ, le Dr Batchy avait ensuite embrassé la carrière civile. Au fil des pages, le lecteur découvre que son ouvrage est une grande fresque fidèle à l’auteur, à ses attachements et à son vécu. Dans un style accessible à tous, on aperçoit que les chapitres qui le composent sont des pièces judicieusement reconstituées, traduisant à merveille le parcours cahoté, mais assumé d’un homme qui a fait le choix de vivre résolument debout, sans honte ni crainte d’exister.
«C’est une source de courage, de fierté intérieure et un vibrant hommage à l’éducation de base héritée des parents qui furent, à tout point de vue, «des modèles». La génération passante à laquelle nous appartenons se doit d’écrire, de laisser une trace ou un sillon profond pour la postérité, afin que vive la mémoire collective. Ne soit pas infidèle par endroit», s’exclame-t-il. A travers cet ouvrage, l’auteur traduit, à sa manière, la profondeur sensible, affectueuse et sincère de son rapport avec l’humain, à l’autre et aux autres.
«Ayant scruté la mort, le Dr Jacques Batchy n’a pas réservé une chute axée sur l’espérance de la vie après la mort. C’est un hymne à la vie que les enfants de tes enfants symbolisent si affectueusement auprès de toi, de ton vivant», confie un témoignage. En lisant «Entre deux mondes», le lecteur est avide de découvrir et de dévorer la prochaine édition revue et complétée, afin que la boucle soit véritablement bouclée sur une belle note d’espoir. Malheureusement, le lecteur n’en aura pas. Mais la sœur cadette du médecin désire nous plonger dans la complémentarité de ce récit, parviendra-t-elle, attendons voir.

C. F.Z.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici