Le Système des Nations unies au Congo a organisé, du 14 au 15 septembre 2022, au siège de l’O.m.s, à la cité du Djoué, à Brazzaville, une première session de sensibilisation et de formation des entreprises sur ses nouvelles procédures de passation des marchés. Cette session s’est déroulée sous le patronage de Bénoît Koffi Agblewonu, directeur régional du service de passation des marchés de l’O.m.s Afrique, avec la participation de Mahen Sandrasagren, directeur régional de l’administration général de l’O.m.s Afrique, Normand Alouna, directeur du groupe de travail de passation des marchés du système opérationnel des Nations unies au Congo, directeur des opérations à la représentation du Pnud et président de la coordination du système opérationnel des Nations unies et Mme Un Gyong Na, cheffe des approvisionnements et de la logistique à la représentation de l’Unicef au Congo.
La session de formation à l’intention des fournisseurs des services aux agences des Nations unies a permis de faire connaître aux participants les procédures des Nations unies en matière de passation des marchés et de paiement. Ces procédures sont les mêmes chez ceux qui sont considérés par le système des Nations unies comme des partenaires ou des intermédiaires, dans le cadre de l’atteinte des O.d.d (Objectifs du développement durable) dont le Congo est signataire pour l’agenda 2030.
Cette rencontre a permis aux fournisseurs des services et aux agences du système des Nations unies d’avoir le même langage, pour éviter les zones d’ombre dans leurs relations commerciales. Pour Normand Alouna, la qualité des débats et des contributions apportées ont bien traduit bien le fait qu’il s’agit de la refonte des relations commerciales, avec le passage à l’ère digitale. «Nous avons parlé rapidement de la mise en place d’un mailing group et d’un compte WattsApp. C’est une nouvelle manière d’aborder la relation commerciale que nous avons jusqu’aujourd’hui. Nous sortons de là très satisfaits. Nous voulons travailler sur des bases saines, avec un secteur formel fort pour les affaires menées avec le système des Nations unies qui soient profitables aux entreprises», a-t-il déclaré.
Au total, 33 agences et partenaires des Nations unies travaillent avec les fournisseurs des services, dont 23 étaient présents à ce rendez-vous physiquement et treize à l’extérieur. 103 entreprises offrant leurs services aux agences des Nations unies et à leurs partenaires ont pris part, physiquement, à la formation et les autres ont suivi celle-ci sous la forme virtuelle.
«Vous êtes maintenant avisés sur le système des Nations unies, son organisation, son fonctionnement et ses valeurs. Il faut connaître les principes, les conditions et aussi savoir comment on apprécie la coopération en matière de passation des marchés», a dit à son tour, Benoît Koffi Agblewonu, directeur régional du service de passation des marchés de l’O.m.s Afrique, en s’adressant aux fournisseurs des services.
«Je pense que vous savez maintenant comment les Nations unies fonctionnent, car, dans ce domaine, il n’y a plus d’ambiguïté. Toutes les agences des Nations unies se comportent comme une seule entité. C’est ça le but du secrétaire général. Je pense que, très bientôt, nous verrons le fruit de ce travail accompli», a déclaré Mahen Sandrasagren, à la clôture des travaux.

Martin BALOUATA-MALEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici