Football

Suspense sur l’assemblée générale élective de la Fécofoot !

Ce vendredi 2 septembre 2022, le Comité exécutif de la Fécofoot (Fédération congolaise de football), dirigé par Jean-Guy Blaise Mayolas, a prévu de tenir l’assemblée générale élective de la Fécofoot, pour renouveler les mandats de ses 15 membres ou élire d’autres membres. Le Comité exécutif va, ensuite, renouveler les 11 Commissions permanentes.

En réalité, l’enjeu de cette assemblée générale composée de 49 délégués, c’est l’élection du Président de la Fécofoot, qui est le véritable détenteur du pouvoir dans cette association sportive créée en 1962. «Le Président est, seul, habilité à proposer la nomination ou la révocation du Secrétaire général. Il préside toutes les séances de l’assemblée générale, du Comité exécutif, du Comité d’urgence et des Commissions dont il a été nommé Président», précise la Fécofoot.

Alors Vice-Président et candidat unique, Jean-Guy Blaise Mayolas fut élu pour la première fois comme Président, à 100% des voix des 44 délégués présents à l’assemblée générale élective, le 3 octobre 2018, à Madingou (Département de la Bouenza), succédant ainsi à Jean-Michel Mbono.

Cette fois, les conditions ont été réunies pour rééditer le même exploit. Tous les autres prétendants ont été écartés sur la base des dossiers incomplets. Jean-Guy Blaise Mayolas se retrouve candidat unique à sa propre succession. Ce que le Collectif des associations des anciens footballeurs congolais conteste. Celui-ci a réclamé la suspension ou l’annulation du processus électoral engagé par le Comité exécutif de la Fécofoot et la désignation d’une administration provisoire, pour conduire la fédération et préparer cet événement.

Dans un courrier adressé à la Fécofoot, le ministre en charge des sports, Hugues Ngouélondélé, a demandé de voir clair dans la préparation de ces élections. N’ayant pas eu de réponse satisfaisante, il a publié un communiqué, jeudi 1er septembre, pour faire annuler l’assemblée générale élective de la Fécofoot, car «les conditions d’une assemblée générale démocratique, apaisée, transparente et équitable» ne sont pas réunies, précise-t-il. Dès lors, c’est le suspense!

Hugues Ngouélondélé.
Hugues Ngouélondélé.

Que va-t-il se passer? Du côté de la Fécofoot, on apprend que l’assemblée générale élective va bel et bien se tenir ce vendredi, à l’Hôtel de Kintélé. Les observateurs de la Fifa et de la Caf (Confédération africaine de football) sont déjà à Brazzaville. Si Mayolas fait un passage en force devant le Ministère des sports, comment va-t-il travailler par la suite pour le football congolais? C’est l’équation à plusieurs inconnus. Ce qui complique de plus bel la situation du football congolais, déjà en grande perte de vitesse.

Jean-Clotaire DIATOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici