Société civile

Accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre du P.n.d 2022-2026

Le C.c.s.c.-O.n.g (Conseil consultatif de la société civile et des organisations non-gouvernementales) a organisé, mardi 10 mai 2022, à Brazzaville, un séminaire d’information et de sensibilisation des leaders des organisations de la société civile sur le P.n.d 2022-2026 et la décentralisation. Ce séminaire, qui s’est déroulé sous le patronage de Germain Céphas Ewangui, secrétaire permanent du C.c.s.c.-O.n.g, a regroupé les secrétaires, chefs de cabinets et assistants et de ce conseil, et des membres des associations invitées.

Justifiant l’organisation de ce séminaire, Germain Céphas Ewangui a expliqué que celui-ci «répond aux exigences suscitées, notamment comprendre au mieux notre place, notre rôle, nos défis, entre autres, dans la mise en œuvre du Pnd 2022-2026, comprendre aussi ce que c’est que la décentralisation et comment les organisations de la société civile sont censées s’insérer pour apporter leur expertise, leur accompagnement dans l’identification et la mise en œuvre des actions de développement à l’échelle des départements, des districts et des villages».

Pendant le petit-déjeuner de presse.
Pendant le petit-déjeuner de presse.

Pendant le séminaire, les participants ont suivi plusieurs communications comme:

«Les leaders de la société civile face à la problématique de l’éthique», développé par Gabriel Moussengo, inspecteur général des services administratifs;

«P.n.d 2022-2026, rôle et place des organisations de la société civile dans sa pleine mise en œuvre», par Fortuné Maximin Mouénétsouengué, directeur des stratégies et des politiques de développement à la Direction générale du plan de développement;

«Le cadre juridique et réglementaire de la décentralisation au Congo», par Ange Exaucé Bemba-Samba, directeur des compétences et des institutions locales au Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation;

«Place et rôle des O.s.c dans le processus de la décentralisation», par Gabriel Moussengo ci-dessus mentionné.

Les participants pendant le séminaire.
Les participants pendant le séminaire.

Pour Gabriel Moussengo, les O.s.c doivent s’implanter dans toutes les localités de la République pour accompagner, contribuer aussi au développement des localités de l’intérieur du pays. Tout ceci, parce qu’il est question d’aller vers le développement local.

Vue des participants.
Vue des participants.

Un autre exposant, Ange Exaucé Bemba-Samba a expliqué le sens de cet engagement. Selon lui, «les collectivités locales sont appelées à être au centre de la conduite des efforts visant le développement du pays. C’est à elles que revient la lourde mission de construire les centres de santé, les écoles, les routes, etc. Le problème de répartition des compétences, entre l’Etat et les collectivités locales ayant été réglé, dans un futur très proche, les communes et les départements vont pouvoir gérer de manière effective les questions de l’école, de la santé, de l’entretien routier… A ce titre, les O.s.c sont des partenaires naturels des collectivités locales. C’est ainsi qu’à travers notre thème, nous avons voulu fixer les organisations de la société civile par rapport aux responsabilités qui sont les leurs, la partition qu’elles doivent jouer dans la dynamique de développement local, leur rôle dans l’aboutissement du processus de la décentralisation».

Joseph MWISSI NKIENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici