Au cours d’un atelier organisé les 25 et 26 janvier 2022, à l’Hôtel La Cascade, à Brazzaville, les parties prenantes au Redisse phase 4 (Projet d’amélioration du système de surveillance des maladies), sous la supervision de son coordonnateur, le Dr Jean-Pierre Okandzé Elenga, ont validé le plan de gestion des déchets biomédicaux.

Générés par les activités de soins réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du Pruc-19 (Projet de riposte à la covid-19), les déchets biomédicaux peuvent causer du tort à la santé humaine et à l’environnement. Pour faire face aux risques potentiels liés à la production de ces déchets, le Ministère de la santé et de la population, par le biais du Redisse phase 4, a élaboré un plan de gestion des déchets biomédicaux, lequel a été adopté à l’atelier organisé les 25 et 26 janvier dernier.
Financé à hauteur de 246 millions de francs Cfa par le Pruc-19, le plan de gestion des déchets biomédicaux sera mis œuvre sur une période de trois ans, avec pour objectif d’assurer une gestion durable des déchets biomédicaux, en mettant en place des systèmes viables au plan environnemental, techniquement faisable, socialement acceptable, susceptibles de garantir un environnement sain et propre.
Le diagnostic établi sur la gestion des déchets biomédicaux a décelé plusieurs manquements, entre autres, l’insuffisance de tri entre déchets biomédicaux et ordures ménagères; la méconnaissance par les acteurs publics des bonnes manières en matière de gestion des déchets biomédicaux; la déficience de matériel et infrastructures de stockage ainsi que les dysfonctionnements des incinérateurs dans différents centres de santé.
Cinq axes stratégiques sous-tendent le plan: le renforcement du cadre institutionnel, organisationnel et juridique de la gestion des déchets biomédicaux; le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la gestion des déchets biomédicaux; l’acquisition des équipements appropriés pour une gestion efficace et durable des déchets biomédicaux adaptés au contexte du Congo; le renforcement du système d’assainissement dans les formations sanitaires; l’appui des initiatives privées dans la gestion des déchets biomédicaux ainsi que le contrôle et le suivi de la mise en œuvre dudit plan.
Parmi les activités issues des différents axes figurent la mise en place du comité d’hygiène et de gestion des déchets biomédicaux dans quatre centres de santé du Congo et la dotation de quatre hôpitaux de Brazzaville et Pointe-Noire en matériels de production d’eau de javel (2 à Brazzaville et 2 à Pointe-Noire).
Signalons que le Pruc-19 a pour objectif de prévenir, détecter et répondre à la menace posée par la covid-19 et de renforcer le système national de préparation de la santé publique.

Urbain NZABANI