Le ministre des hydrocarbures, Bruno Jean-Richard Itoua, a présidé, lundi 18 octobre 2021, la cérémonie de clôture de la réunion des prix des hydrocarbures produits en République du Congo courant troisième 2021. Organisée par la société Congorep, cette réunion était ouverte, jeudi 14 octobre 2021, par Macaire Batchi, directeur de cabinet du ministre des hydrocarbures, sous la supervision, en distanciel, de Stev Simplice Onanga, directeur général des hydrocarbures, président du comité des prix. A l’issue de la rencontre, la moyenne trimestrielle des prix fixés des bruts produits en République du Congo, au troisième trimestre 2021, est fixé à 74,4 dollars le baril, pour un différentiel de 1,3 dollars par baril.

La réunion des prix des hydrocarbures produits au Congo s’inscrit dans l’application des dispositions des contrats de partage de production en son article 9.2 qui stipule que «dans le mois suivant la fin du trimestre, le Congo et le contracteur se rencontreront, afin de déterminer d’un commun accord, pour chaque qualité d’hydrocarbures liquides produites, le prix fixé pour chaque mois du trimestre écoulé». La prochaine réunion est prévue du 12 au 14 janvier 2022, à Pointe-Noire.
Les travaux ont permis ainsi de faire de l’analyse du marché pétrolier international au troisième trimestre 2021. Le baril de brent daté a affiché une tendance «générale légèrement haussière» de 4,54 dollars par rapport au trimestre précédent, atteignant 75,030 dollars le baril au mois de juillet, 70,811 au mois d’août et 74,576 dollars au mois de septembre 2021, soit une moyenne trimestrielle de 73,51 dollars le baril.
Selon l’Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole), il y a une augmentation de 6,6% de la demande mondiale en produits pétroliers, particulièrement en Asie avec la Chine, le Japon et l’Inde, alors que les Etats-Unis ont enregistré une forte baisse de leurs stocks pétroliers et que la production dans le Golfe du Mexique est affectée par les effets néfastes des ouragans Ida et Nicholas. Les nouvelles restrictions causées par l’augmentation des cas des variants covid-19 ont constitué aussi des facteurs exerçant des pressions sur le marché du pétrole.
Au troisième trimestre 2021, la demande mondiale de pétrole a connu une augmentation de 2,12 barils par jour, à 97,24 barils par jour. L’offre mondiale de pétrole, quant à elle, s’est établie à 96,19 barils par jour, en augmentation de 1,95 barils par jour, par rapport au trimestre précédent et de 5,11 barils par jour, en glissement annuel. Durant le trimestre, le marché est resté déficitaire de 1,06 barils par jour, alors qu’il était de 0,88 baril par jour, au deuxième trimestre 2021. Ce qui a provoqué l’augmentation des prix du pétrole. En ce qui concerne la production nationale, les prix du troisième trimestre, se présentent ainsi qu’il suit:
– Djeno mélange: 71 dollars;
– Nkossa Blend: 72,8 dollars;
– Yombo: 79,6 dollars;
– Nkossa Butane: 60,2 dollars;
– Nkossa Propane: 48,1 dollars.

Joseph MWISSI NKIENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici