Lucien Alexis Manga, représentant de l’O.m.s au Congo, a procédé, mercredi 30 novembre 2022, à la remise de ballons, au Complexe scolaire Révolution Gampo-Olilou, dans le 5ème arrondissement, Ouenzé, à Brazzaville, pour appuyer le développement du sport dans cet établissement scolaire. Le don a été réceptionné par Mme Régine Tchicaya Oboa, directrice de cabinet du ministre de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, en présence des responsables de l’enseignement, dont Alain Claude Dangokama, directeur départemental de l’enseignement à Brazzaville, ainsi que de nombreux élèves.

L’O.m.s recommande la pratique d’activités physiques chez les enfants et les adolescents. Le manque d’exercice physique augmente le risque de décès par des maladies non transmissibles. L’activité physique est aussi importante pour les personnes âgées, les personnes vivant avec handicaps et celles qui souffrent de cancers, de diabète de l’hypertension artérielle et des séquelles d’A.v.c.
A cela, il faut ajouter une alimentation saine qui contribue à protéger contre la malnutrition et les maladies non transmissibles. Le sport éloigne aussi du tabagisme, de l’usage nocif de l’alcool et de l’addiction aux drogues. Remettant le don, Lucien Alexis Manga a adressé un message aux élèves. «Ce geste, c’est pour vous accompagner et nous vous encourageons à faire du sport: le football, mais aussi tous les autres sports. J’espère que ces ballons bénéficieront à des centaines de jeunes dans Brazzaville et, ensemble, nous allons continuer à nous battre, pour que chacun d’entre vous se sente le mieux possible, car notre raison d’être, c’est votre bien être», a-t-il déclaré.
A son tour, Mme Régine Tchicaya Oboa a exprimé ses sentiments de joie en recevant le don de ballons. «C’est avec un grand plaisir que je reçois ces ballons qui nous sont offerts par l’O.m.s qui prend soin de nos enfants et qui a le souci de leur santé. Je conseille aux enfants de faire bon usage de ce don et de pratiquer le sport, pour améliorer leur état de santé», a-t-elle fait savoir.

Martin
BALOUATA-MALEKA