Sélectionner une page

R.d.d (Rassemblement pour la démocratie et le développement) : Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango appelle aux états généraux de l’opposition

R.d.d (Rassemblement pour la démocratie et le développement) : Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango appelle aux états généraux de l’opposition

Le R.d.d (Rassemblement pour la démocratie et le développement) de Jacques Joachim Yhomby-Opango, ancien Président de la République (1977-1979) et ancien Premier ministre sous le Président Pascal Lissouba, que dirige actuellement son fils Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, a organisé une conférence de presse, le samedi 11 janvier 2020, à l’Hôtel Saphir, à Brazzaville.

Au cours de cet échange avec la presse nationale et internationale, le vice-président du R.d.d a émis le vœu de voir l’opposition, dans sa diversité, organiser ses états généraux et tenir des primaires, pour désigner un candidat unique de l’opposition au scrutin présidentiel de 2021. C’est dans son long mot liminaire, qu’il a abordé ces questions et en voici des extraits, sous-titrés par la rédaction.

Appel à la tenue des états généraux de l’opposition

Nous appelons tous les opposants politiques congolais à se rassembler. Nous nous adressons également à tous les mouvements progressistes, aux activistes et aux vrais opposants de la diaspora, pour mutualiser nos visions et toutes nos énergies, afin de favoriser l’alternance politique dans notre pays. Mais, avant d’en arriver là, c’est-à-dire avant de discuter avec le pouvoir, ce qui semble être le besoin de tous les opposants, il serait bon, à notre humble avis, qu’en ce début d’année, nous soyons capables de nous unir, pour l’organisation des états généraux de l’opposition. C’est notre responsabilité, c’est notre devoir et peut-être notre honneur aussi.
Le bon sens commande que l’opposition prenne le temps de se remettre en question. Ce préalable dialogue, dès les états généraux de l’opposition, est le seul défi qui se présente à notre intelligence collective. Sommes-nous, oui ou non, capables de nous asseoir, de débattre autour des questions cardinales qui pèsent sur le futur de l’opposition d’abord et ensuite emmener cette problématique au niveau national?
Il ne peut y avoir d’alternance justement, sans passer par la case dialogue inclusif, qui nous obligerait à régler le problème de la gouvernance électorale, si essentiel. Il est plus que temps, pour les dirigeants politiques que nous sommes, de prendre nos responsabilités, il faut apprendre de nos erreurs, il faut apprendre de nos blessures. Mettons de côté nos égos et divergences, afin de donner satisfaction au besoin du peuple: le vrai changement. Un changement civilisé dans la paix et l’intelligence de l’alternance. C’est une simple exigence démocratique». C’est pourquoi le R.d.d invite les plateformes politiques et sensibilités diverses, les «vraies oppositions nationales et celles de la diaspora», la société civile, les forces progressistes et les activistes qui s’opposent au système actuel de dictature, à s’unir partout pour dire ensemble: non à la pérennisation de la dictature érigée en système de mal-gouvernance».

Pour un candidat unique de l’opposition pour 2021

«Le Rassemblement pour la démocratie et le développement (R.d.d), notre parti, précise, pour ceux qui en douteraient, qu’on est résolument dans l’opposition et soutiendra le candidat, quel qu’il soit, qui sera élu, suite à la concertation intra muros de l’opposition, pour garantir l’alternance politique tant attendue. En effet, ne nous trompons pas de combat, car notre adversaire commun est ce système inique d’un autre âge qui a plongé le pays dans la misère totale et qui n’a plus rien à proposer aux Congolais. Partout où ils se trouvent, nos compatriotes ont témoigné leur aspiration profonde à une refondation de l’espace politique: renouvellement des hommes, des pratiques et des idées. Le R.d.d ne peut être que sensible à cela. Nous crions haut et très fort que le changement ne doit plus attendre et ne peut pas se faire sans une candidature unique».
Le R.d.d ne veut, en aucun cas, jouer les donneurs de leçons à tous les braves acteurs politiques de l’opposition, à qui nous rendons, aujourd’hui, un hommage mérité, pour leur courage et leur persévérance face à ce système. Mais, il est triste d’assister au spectacle auquel se livre l’opposition congolaise ces temps derniers. C’est handicapant.
Ressaisissons-nous vite! Oui, ressaisissons-nous et analysons, de façon pragmatique, la situation politique actuelle. Du côté de l’opposition responsable, force est de constater, loin des petits calculs politiciens, qu’aucune élection présidentielle crédible ne pourra se faire tant que la question de la gouvernance électorale n’est pas claire. Soyons vigilants! Il est clair que la période de l’élection présidentielle arrive à grands pas, puisque l’actualité nous montre à suffisance que les marchandages et les débauchages des esprits politiques faibles ont déjà commencé dans les coulisses. Veillons!
Notre parti refuse de penser que l’opposition congolaise dans sa diversité, se résume à ces quelques individus attirés par l’appât du gain facile qui consiste à s’inviter au buffet de la honte, pendant que le peuple crève de faim. Faisons attention au ver qui est dans le fruit. Il rend malade».

Les questions abordées pendant la conférence de presse
Pendant la conférence de presse, les questions des journalistes ont tourné autour: de la santé du parti, la position du président-fondateur du R.d.d, Jacques Joachim Yhomby-Opango, sur son statut d’ancien Chef d’Etat, le sort de l’appel à un candidat unique d l’opposition devant les autres partis, le congrès du P.c.t qui a désigné Denis Sassou-Nguesso comme candidat de ce parti à l’élection présidentielle de 2021…
Répondant à ces questions, le vice-président du R.d.d, Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, a déclaré que son parti se porte très bien et la position de son président-fondateur n’est pas ambigüe.
Le président Yhomby-Opango est un ancien Président de ce pays. Comme tel, il a ses droits, même si certaines personnes ne veulent pas que cela soit ainsi, comme d’ailleurs pour le Président Pascal Lissouba. «C’est la raison pour laquelle notre parti a organisé cette conférence de presse, afin d’appeler l’opposition à l’unité. Cette opposition peut bien changer les choses dans ce pays», a-t-il dit.
Concernant la désignation du Président Denis Sassou-Nguesso comme candidat de son parti en 2021, alors qu’il est Président de la République, Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango pense que c’est une façon d’empêcher les autres partis de désigner leurs candidats. «Comme d’habitude, ils mettent toujours le Président en avant, pour que tous ceux qui n’acceptent pas cette proposition soient donc considérés comme les ennemis du Président», a-t-il précisé.
Pour le R.d.d, avoir un candidat unique de l’opposition, c’est possible et cela après une concertation, pour que celui-là soit voté dans les autres départements. «Je crois que c’est difficile pour un candidat qui ne sortira pas d’une concertation d’être voté dans un autre département. Ce qui me désole, c’est qu’il y a des gens qui ne comprennent pas l’intérêt de ce que je propose. Et je n’ai aucun problème avec les différentes oppositions», a déclaré Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, en ajoutant: «C’est possible de changer les choses».

Propos recueillis par
Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

25 octobre 2020, 00: 39

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 1
  • 18
  • 1 628
  • 3 801
  • 488
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net