25.4 C
Brazzaville
lun 5 décembre 2022
spot_img
AccueilActualitéQuatrième séminaire gouvernemental : Pour le bilan, des résultats probants enregistrés, mais...

Quatrième séminaire gouvernemental : Pour le bilan, des résultats probants enregistrés, mais des situations urgentes à régler

Comme de coutume depuis sa nomination à la tête du gouvernement, le Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, a réuni, du 16 au 18 mai 2022, à l’Hôtel Radisson Blu, à Brazzaville, son équipe gouvernementale, à l’occasion de l’an un de sa formation, pour un quatrième séminaire gouvernemental sous le thème: «La réforme de l’Etat au cœur de la gouvernance publique, pour garantir la mise en œuvre du programme du gouvernement». Un seul discours a dominé la cérémonie d’ouverture, le «discours d’orientation», dans lequel le Premier ministre a esquissé les grandes lignes du bilan d’étape du gouvernement, en parlant de «résultats probants» qui ont été enregistrés. Mais, il a reconnu qu’il y a des situations urgentes à régler, comme les pénuries de carburant, les délestages d’électricité auxquelles le gouvernement doit s’attaquer.

Dans son discours d’orientation, Anatole Collinet Makosso a rappelé que «la périodicité des séminaires gouvernementaux, malgré les contraintes de l’agenda politique national et de nos agendas respectifs, est devenue, convenons-en, plus qu’un rituel, une méthode d’organisation du travail collectif. De jour en jour, ils justifient la pertinence de leur institutionnalisation. Il reste qu’il convient, désormais, de mieux définir son cadre par un texte règlementaire».
Son constat est que «ces séminaires sont devenus à la fois un espace structuré et un mécanisme fiable d’appréciation, d’évaluation et de projection de la marche collective du gouvernement, uni derrière le Président de la République, Chef de l’Etat, Denis Sassou-Nguesso. Ils nous permettent de suivre régulièrement notre progression vers l’atteinte des objectifs du Programme d’action du gouvernement et du P.n.d 2022-2026, deux documents stratégiques, qui, comme vous le savez, nous servent de boussole en vue de réaliser le projet de société du Président de la République «Ensemble, poursuivons la marche» et de faire de son mandat, une étape-clé dans le processus ininterrompu du développement socioéconomique du Congo».
Le Premier ministre a esquissé les grandes lignes du bilan du gouvernement qui, au terme d’un an d’exercice, s’avère positif à ses yeux. «Douze mois, des résultats probants ont été enregistrés par le gouvernement dans chacun des ministères», entre autres:
– «le rétablissement de la confiance des partenaires bilatéraux et des institutions de Bretton-Woods, comme en témoigne l’accompagnement des pays amis dans le processus de négociations avec le F.m.i qui a abouti, au mois de janvier 2022, à la conclusion de l’accord sur la facilité élargie de crédit;
– le changement qualitatif du statut de la dette congolaise qui est devenue «soutenable», certes grâce à l’évolution favorable des cours du pétrole, mais aussi et surtout grâce à l’amélioration de notre gouvernance et aux efforts, quasiment sacrificiels, que fait notre pays pour honorer ses engagements financiers extérieurs;
– l’achèvement des travaux des Hôpitaux généraux de Djiri à Brazzaville et de Ngoyo à Pointe-Noire;
– la tenue du dialogue social avec les syndicats et le recours permanent au dialogue pour la résolution des multiples revendications légitimes de toutes les composantes de la société;
– le paiement désormais régulier des pensions de retraite;
– la mise en chantier d’un projet de l’Université publique de Pointe-Noire;
– la mise en place d’une cellule de veille pour contrôler la flambée des prix des denrées alimentaires, à la suite de la situation en Ukraine;
– le développement d’une diplomatie économique efficace».
Après le bilan d’étape, Anatole Collinet Makosso a tout de même reconnu que les défis restent nombreux à relever. «Il nous faut admettre qu’en dépit de ces avancées, les défis à relever sont encore nombreux devant nous. Je voudrais surtout rappeler aux Membres du Gouvernement les problèmes récurrents qui ont besoin de solutions urgentes ou en tout cas à court terme, pour soulager nos populations. Il nous faut nous attaquer à la récurrence des pénuries de carburant, à la hausse vertigineuse des prix des denrées alimentaires; il nous faut améliorer le service d’adduction d’eau potable et stabiliser la fourniture de l’électricité dans nos cités. Je sais que les Départements ministériels concernés sont à pied d’œuvre. Mais, plus vite nous aurons les résultats, mieux ça vaudra pour nos compatriotes dont nous mesurons parfaitement l’impatience», a-t-il déclaré. Nous reviendrons sur les conclusions de ce séminaire gouvernemental à travers le communiqué final publié.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

AUTRES ARTICLES

derniers articles

Commentaire

Davidtom on Football
Joshuadrymn on
Joshuadrymn on Football