Sélectionner une page

Prix Rfi Théâtre 2020 : Le Guinéen Souleymane Bah couronné pour «La Cargaison»

Prix Rfi Théâtre 2020 : Le Guinéen Souleymane Bah couronné pour «La Cargaison»

Auteur et metteur en scène de nationalité guinéenne, Souleymane Bah, 46 ans, est le gagnant de l’édition 2020 du Prix Rfi Théâtre. Exilé en France depuis quatre ans, il a été couronné grâce à son texte, «La cargaison». Il a reçu son prix le dimanche 27 septembre dernier au Festival des Francophonies, Les Zébrures d’Automne, à Limoges.

La cargaison» est une fable politique, dans la même veine que la pièce précédente de Souleymane Bah, «Danse avec le diable», présentée par Rfi (Radio France internationale) au Festival d’Avignon 2019, dans le cercle de lecture «Ça va, ça va le monde!». Le texte «La cargaison» est fortement inspiré de l’assassinat de onze jeunes guinéens, après une manifestation en octobre 2019, dans le cadre de la lutte du changement de la Constitution et la volonté du Chef de l’État guinéen actuel, Alpha Condé, de briguer un troisième mandat. «Les corps des onze jeunes ont été pris au piège par les deux extrêmes: le mouvement F.n.d.c qui lutte contre le changement de la Constitution voulait offrir à ces corps des funérailles grandioses. De l’autre côté, l’Etat, le pouvoir, n’a pas envie que les choses se passent ainsi, parce que cela montrerait aux yeux du monde le caractère répressif de l’Etat. Les corps ont été pris dans ce piège-là et ils ont eu du mal à être enterrés. Certains étaient même en situation de décomposition. La pièce est fortement inspirée de ces cadavres qu’on a, pendant très longtemps, trimballés entre un hôpital et un autre…», soutient Souleymane Bah.
Le lauréat de la cuvée 2020 du Prix Rfi Théâtre a vu le jour en 1973, à Conakry. Lui et le théâtre ont une longue histoire. C’est dès le lycée, en effet, que Souleymane Bah a créé une compagnie de théâtre dénommée: Djibril Tamsir Niane, du nom de cet éminent historien et auteur de théâtre né en 1932, emprisonné sous le régime de Sékou Touré pour ses écrits, avant de s’exiler dans les années 1970 au Sénégal et qui sera un guide spirituel pour le jeune Souleymane.
Après avoir grandi en Guinée et reçu son diplôme de journaliste à l’Université de Conakry, le lauréat du Prix Rfi Théâtre 2020 a étudié et fait son doctorat en sciences de l’information et de la communication en France, à l’Université de Lyon, avant de retourner dans son pays natal. Mais, suite à son travail en tant que responsable de la communication du principal parti d’opposition en Guinée, l’U.f.d.g, il est accusé et condamné par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité. Polyglotte, Souleymane Bah parle six langues: poular, maninka, soussou, anglais, arabe, et, bien évidemment, français.

N. K.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

28 octobre 2020, 00: 11

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Commentaires récents

    Votre Publicité

    Archives

    Statistiques de notre site

    • 1
    • 27
    • 1 713
    • 3 993
    • 521
    • 579
    • 18 octobre 2020

    Votre météo

    booked.net