Après le Congolais (RD Congo) Gaël Kakuta, la saison dernière (2020-2021), le Prix Marc Vivien Foé, délivré par les médias R.f.i et France 24, et qui concerne les joueurs africains de football évoluant en Ligue 1, est décerné, cette année au Lensois de nationalité ivoirienne, Seko Fofana (27 ans), capitane et milieu de terrain, dans la même équipe que le précédent, chez les sang-et-or, Racing Club Lens. Avec ses 221 points, l’Ivoirien a largement devancé le Malien Hamari Traoré, évoluant à Rennes comme latéral droit (91 points), et le Marocain Nayef Aguerd, défenseur dans la même équipe, qui a eu 77 points. Ainsi, le lauréat du trophée de meilleur joueur africain saison 2021-2022 en Ligue 1 est Seko Fofana. Journalistes sportifs, consultants, anciens joueurs professionnels se sont prononcés en faveur de Séko Fofana à 80%, alors que les électeurs l’ont élu à 56%. Un résultat logique et une grande récompense pour le milieu de terrain lensois. Son volume de jeu est impressionnant, avec la rage de vaincre. Le natif du vingtième arrondissement de Paris, auteur de 8 buts et d’une passe décisive au cours de cette saison, a fait basculer des matches en faveur de son équipe. «C’est la meilleure saison. Je suis quelqu’un qui aime bien me remettre en question à tout moment, qui se pose les vraies bonnes questions, qui essaie d’être toujours meilleur. C’est vrai que ça me va très bien aujourd’hui», a-t-il réagi, entre autres propos, après l’annonce de son élection au Prix Marc Vivien Foé.
Pour son entraîneur, Franck Aize, il ne fait pas de doute que Marc Vivien Foé mérite sa récompense. «Seko, c’est d’abord un compétiteur qui veut gagner et tout gagner. De par ce côté compétiteur, il arrive aussi à amener du monde derrière lui. De ce côté, je lui ai donné beaucoup de responsabilités. Et je pense que dans son évolution, c’était, à mon avis, passer par ces responsabilités de capitaine. Ce qu’il n’avait pas forcément vécu jusqu’alors. Seko avait déjà pris une dimension, en arrivant au club», a-t-il indiqué.
A noter que Séko Fofana joue au même poste et porte le même maillot que le regretté camerounais Marc Vivien Foé, qui a donné son nom au prix qui couronne aujourd’hui les meilleurs joueurs d’origine africaine de Ligue 1.
Entre les générations, les pays, les émotions, Séko Fofana tire un trait d’union. Capitaine très apprécié, puissant, ayant des poumons d’acier, l’Ivoirien parcourt le terrain de bout-en-bout, un éléphant qui soigne sa défense et se trompe rarement dans les cages adverses. Des buts qui lui ont créé de l’estime entre sa personne et les supporters. Il a fait passer les Lensois des larmes aux rires. Aujourd’hui, le voilà au sommet de son parcours footballistique.
Le Prix Marc Vivien Foé, du nom du footballeur camerounais décédé le 26 juin 2003, à l’âge de 29 ans, en plein match des Lions indomptables contre les Bleus français, pour cause d’un arrêt cardiaque, est attribué par un jury d’environ 70 personnes composé de journalistes, consultants et d’anciens joueurs, à partir d’une liste de 12 joueurs établie par les services des sports de R.f.i et France 24. C’est le quatrième Ivoirien à remporter ce prix, en quatorze éditions.

Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici