La Fondation l’Oréal et la représentation de l’Unesco ont lancé, jeudi 3 février 2022, la 13ème édition du Programme L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science jeunes talents-Afrique subsaharienne. Cette édition, qui se tient jusqu’au 25 mars, a pour but de soutenir les jeunes femmes scientifiques.

Le programme jeunes talents Afrique subsaharienne conforte bien la vision du Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, de promouvoir les sciences au Congo. Ce faisant, la ministre de l’enseignement supérieur, Mme Edith Adelphine Emmanuel Adouki, invite les filles à s’orienter vers les filières scientifiques, parce que leur représentativité y demeure faible. Elle a exprimé ce vœu à l’occasion de la journée internationale des filles et femmes de sciences, célébrée le 11 février dernier. «Les femmes ne représentent que 33% des chercheurs au monde. Ce pourcentage est encore plus faible dans l’ingénierie, les mathématiques et les technologies de l’information et de la communication, avec seulement 3% des étudiantes, à l’échelle mondiale, qui décident de s’orienter dans ces filières. Dans le domaine de l’intelligence artificielle, seulement 22% des professionnels sont des femmes», a-t-elle souligné.
L’Unesco, par la voix de sa représentante au Congo, Mme Fatoumata Barry Marega, a réaffirmé son appui aux femmes congolaises qui embrassent les filières scientifiques. «L’Unesco reste le partenaire sûr pour aider les femmes à mieux s’investir dans la recherche scientifique. Elle ne ménagera aucun effort pour soutenir le Ministère de l’enseignement supérieur, dans la prise en charge des femmes et filles de sciences».
Signalons que pour cette édition, 20 financements seront accordés aux meilleures. 10.000 euros pour le doctorat et 15.000 euros pour le post-doctorat. Pour être éligible, il faut être doctorantes et post-doctorantes d’un un pays d’Afrique subsaharienne, travailler dans un laboratoire de recherche ou être inscrite dans une école doctorale dans un des pays de cette partie du continent. Les disciplines retenues sont les sciences de la vie et de l’environnement, les sciences de la matière, les mathématiques, l’informatique et les sciences de l’information, les sciences de l’ingénieur et les technologies.

Urbain NZABANI

Inscriptions en ligne sur le site: www.forwomeninscience.com