Sélectionner une page

Presse congolaise : Un baobab s’est couché, le journaliste chroniqueur culturel Mfumu!

Presse congolaise : Un baobab s’est couché, le journaliste chroniqueur culturel Mfumu!

La presse congolaise a été de nouveau frappée par un deuil, avec le décès inopiné du journaliste Mfumu, analyste politique et chroniqueur culturel de renom, docteur et enseignant en communication, qui a tiré sa révérence le mercredi 24 juin 2020 aux alentours de 18h30, au C.h.u de Brazzaville.

Victime de la covid-19, alors qu’il souffrait de diabète et d’hypertension, il a été inhumé le lendemain jeudi 25 juin au Cimetière du centre-ville, après une modeste cérémonie de recueillement au C.h.u, en présence des membres de sa famille dont son frère cadet, le ministre Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes, de quelques membres du gouvernement, de Philippe Mvouo, président du C.s.l.c (Conseil supérieur de la liberté de communication), du Vice-Premier ministre Firmin Ayessa, des parlementaires, d’illustres amis comme le Prof Grégoire Léfouoba, etc.
Le Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, s’est recueilli, au cimetière, devant la dépouille de son ancien conseiller à la communication, avant sa mise en terre.
C’est une grande perte pour la presse congolaise, au regard de l’œuvre titanesque qu’il a réalisée, par la publication de plusieurs magazines et ouvrages sur l’histoire du Congo et l’histoire de la musique des deux rives du Fleuve Congo. Nous reviendrons sur cette triste actualité dans nos prochaines éditions.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

20 octobre 2020, 13: 02

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 39
  • 37
  • 1 681
  • 3 551
  • 424
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net