Ressortissant de la RD Congo, Alain Shungu a exercé son métier de journaliste au Congo-Brazzaville, en commençant par la presse écrite, après l’avènement de la démocratie, à partir de 1992. Il s’est formé sur place, notamment au C.r.p (Centre de ressource de la presse) créé par Bernard Mackiza, ancien directeur de La Semaine Africaine. Il se révélera au grand public quand il deviendra correspondant de R.f.i Afrique, sous le régime du Président Pascal Lissouba (1992-1997). Bien connu au Centre international de la presse, son point de repère, il sera tour-à-tour correspondant de la Voix de l’Amérique, de la Voix de l’Allemagne et de Tv5 Monde. Il fut en même temps correspondant de R.s.f (Reporters sans frontières), à Brazzaville. Il a travaillé aussi comme directeur des informations dans des médias locaux comme D.r.t.v, M.n Tv et E.s Tv. Mais, au début des années 2010, la maladie le contraint à repartir à Kinshasa, dans son pays natal. Quelques mois après, il sera évacué en France où il s’établit finalement. Victime de la pandémie de covid-19, il est hospitalisé à partir de 2020.
Souffrant également de la méningite, sa santé se fragilise, mais il fait preuve d’une grande volonté à poursuivre sa carrière, en créant une société privée de communication. Il est décédé mardi 19 avril 2022, à Paris (France). Alain Shungu a exercé le métier de journalisme avec passion et compétence. Il avait une grande ouverture d’esprit et il était très fraternel avec ses confrères et engagé dans la défense de la liberté de la presse. Il a enduré les menaces, l’arrestation en 2016 dans l’exercice de sa profession. La rédaction de L’Horizon Africain adresse ses condoléances les plus émues à sa famille.

                                                                                             Roland KOULOUNGOU