Issus des milieux défavorisés, malades ou orphelins, des enfants vulnérables de la première circonscription de Tié-Tié, le troisième arrondissement de la commune de Pointe-Noire, ont eu voix au chapitre pendant la Noël 2021, grâce notamment à leur député, Gaëtan Kynd Nkodia, qui a été pour eux un le généreux père Noël leur ayant permis de passer une bonne fête de Noël.

Si vous voulez voir un enfant être dans la joie, remettez-lui seulement un cadeau, surtout pendant la fête de Noël. Et cela s’est encore vérifié le 24 décembre dernier, dans la première circonscription de Tié-Tié, à Pointe-Noire où le député, Gaëtan Kynd Nkodia, avait convié les enfants à une cérémonie de remise de jouets. «Je peux éclater de joie et de plaisir aujourd’hui. C’est le plus beau jour de ma vie», s’exclamait Eriphla Prudence Mabiala, avec sa géante poupée en main. L’adolescente de dix ans fait partie des quelque 600 enfants de la circonscription qui ont reçu des cadeaux de toutes sortes de leur député. Ces enfants ont été sélectionnés par des associations, selon leur degré de vulnérabilité (issus de parents démunis, orphelins, souffrir d’une maladie chronique, etc.), dans les quartiers 303 et 306.
Cette opération était un véritable coup de pouce aux parents qui, à cause de la crise économique et financière aggravée par la pandémie de covid-19, éprouvaient déjà toutes les peines du monde à assurer à leurs progénitures un Noël joyeux. «C’est une dépense de moins, donc un souci de moins», s’est félicité Joseph Mabiala, père d’Eriphla. «J’étais dans la hantise. Je ne savais pas ce qu’il fallait faire pour mes deux enfants sans père. Heureusement que l’honorable nous a fait ce geste. Je suis sauvée», s’est réjouie une mère célibataire.
S’il a fait de la remise des présents aux enfants de sa circonscription une tradition depuis son élection en 2012, Gaëtan Kynd Nkodia, l’élu P.c.t (Parti congolais du travail) est loin d’oublier qu’il est, avant tout, père, oncle, grand-père, bref, parent. Et le premier devoir d’un parent, c’est de réconforter les enfants.
Et pour réconforter les tout-petits, il suffit de gestes simples. «J’aurais pu confier les présents à mes collaborateurs pour qu’ils les leur distribuent. Mais, je ne suis toujours pas dans la circonscription. Donc, le plus grand cadeau que je leur offre, c’est ma présence parmi eux», a déclaré le député. Une présence qu’il a encore marquée le 31 décembre dernier, auprès des personnes du troisième âge de sa circonscription, pour leur permettre de passer une bonne fête de nouvel an.

John
NDINGA-NGOMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici