L’Ambassade de France au Congo a mis en place, depuis trois ans, un programme d’appui aux organisations de la société civile, dénommé P.r.i.s.c.c.a (Projet innovant de la société civile et coalition acteurs). Celui-ci vise à accompagner les O.n.gs (organisations non-gouvernementales) dans la gestion des projets dans divers domaines. Cette année, 14 projets sélectionnés sur 139 enregistrés après l’appel à candidature, vont bénéficier d’un soutien financier à hauteur de 325 millions de francs Cfa. Prélude à l’atelier de renforcement des capacités des associations bénéficiaires de l’appui financiers, une cérémonie a été organisée mardi 17 mai 2022 à l’i.f.c (Institut Français du Congo) de Brazzaville, pour lancer les activités de la troisième édition du P.r.i.s.c.c.a, sous le patronage de l’ambassadeur François Barrateau. C’était en présence de Céphas Germain Ewangui, secrétaire exécutif du Conseil consultatif de la société civile, Aimé Blaise Nitoumbi, directeur général du Département au développement au Ministère de l’économie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Maleye Diop, représentant du système des Nations unies au Congo, des représentants des associations lauréates et de bien d’autres invités.
Pendant trois jours, les responsables des associations dont les projets ont été retenus dans le cadre du P.r.i.s.c.c.a au titre de cette année, vont être formés sur l’amélioration durable des conditions de vie des populations vulnérables et marginalisée, en particulier les femmes et les enfants, la préservation de la biodiversité et de l’environnement. Le Priscca envisage d’améliorer les conditions de vie de plus de dix mille Congolais, grâce à l’action de ces acteurs de proximité.
Dans son mot de circonstance, François Barrateau a fait savoir que son pays appréciait le rôle que jouent les O.n.gs de la société civile aujourd’hui en Afrique. Celle-ci a été placée au cœur des priorités d’intervention de la France sur le continent. Cet engagement a pleinement été démontré lors du nouveau sommet Afrique-France à Montpelier, en octobre 2021, qui a mis à l’honneur les talents qui contribueront à construire l’Afrique de demain. «En République du Congo, cela fait de 20 ans que l’Ambassade de France finance les organisations de la société civile à travers divers mécanismes de vie», a-t-il dit, en précisant que «la troisième édition du Priscca dont le lancement nous réunit aujourd’hui porte à 4,67 milliards de francs Cfa, le volume total de l’aide ainsi offerte pour la mise en œuvre des projets concrets du développement, comme de défense et de promotion des droits de l’homme».
Pour sa part, au nom de la ministre de l’économie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Aimé Blaise Nitoumbi a félicité les acteurs de la société civile pour leur implication dans des actions de développement. «Aujourd’hui, nous ne pouvons plus concevoir le développement socio-économique de notre pays sans la participation active de la société civile et la mise en œuvre de ces projets témoigne le rôle et la place que joue notre société civile», a-t-il affirmé. Les financements octroyés dans le cadre du Priscca devraient contribuer à la structuration de la société civile congolaise et à la résolution des problèmes sociaux. Signalons que les projets sélectionnés cette année sont répartis dans sept départements et deux d’entre eux ont une portée nationale.

Roland KOULOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici