Le P.r.c.c.e II (Projet de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales), financé par l’Union européenne, a signé, mardi 6 septembre 2022, à l’Ambassade de l’Union européenne, à Brazzaville, des protocoles d’accord avec L.c.d.e (La Congolaise des eaux) et l’I.n.r.s.i.i.t (Institut national de recherche en sciences de l’ingénierie, innovation et technologie), pour fournir à leurs laboratoires des équipements servant aux analyses physicochimiques, microbiologiques et bien d’autres aspects, afin de garantir la qualité de l’eau courante produite par L.c.d.e et des produits agroalimentaires congolais. Ces accords ont été rendus possibles grâce à l’Aconoq (Agence congolaise de normalisation et de la qualité).

L’équipement des deux laboratoires permettra d’avoir des produits agroalimentaires congolais de qualité, compétitifs et attractifs sur les marchés locaux, régionaux et internationaux, surtout pour répondre aux règles et aux normes sanitaires et phytosanitaires imposées par l’O.m.c (Organisation mondiale du commerce).
De même, l’eau courante produit par L.c.d.e sera contrôlée par son laboratoire, de façon à garantir le respect des normes en matière de qualité d’eau. La sécurité sanitaire et alimentaire des consommateurs est un enjeu mondial. C’est ainsi que le renforcement des capacités techniques du Congo, pour appliquer et respecter ces normes est devenu une priorité pour le développement et la diversification économique du pays.
Après la remise du matériel aux deux laboratoires, il s’ensuivra leur installation et la formation des techniciens qui vont les utiliser. L’équipement de ces deux laboratoires est la suite logique du cahier des charges élaboré dans la cadre de la stratégie nationale de normalisation. La signature de ces deux protocoles a été appréciée comme une avancée majeure, saluée par l’ensemble des signataires.
Les 380 très petites, petites et moyennes entreprises des 24 clusters ou groupements d’entreprises, structurés dans le cadre du P.r.c.c.e II, auront ainsi la possibilité de valoriser et de commercialiser leurs produits autour de trois chaînes de valeur porteuses de croissance et d’emplois que sont: le maïs et l’aviculture; les fruits et les légumes; les produits forestiers non-ligneux et enfin le bois et la menuiserie. La remise de ces équipements aux deux laboratoires pourrait avoir lieu à la fin de ce mois de septembre.
A noter que le P.r.c.c.e II est un projet de partenariat entre le Congo et l’Union européenne, ayant comme objectif principal de contribuer au renforcement de l’économie congolaise et à la création d’emplois de manière à promouvoir le développement socioéconomique harmonieux du pays. Il est financé par l’Union européenne, au titre du 11ème Fed (Fonds européen de développement), à hauteur de 13,9 millions d’euros, soit près de 9,118 milliards de francs Cfa.

Martin B.-M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici