26.5 C
Brazzaville
sam 1 octobre 2022
spot_img
AccueilActualitéP.c.t (Parti congolais du travail) : Réception officielle des élus (Députés ...

P.c.t (Parti congolais du travail) : Réception officielle des élus (Députés et Conseillers) par le Secrétaire général

Le P.c.t (Parti congolais du travail), a récolté un grand nombre d’élus aux élections législatives et locales de juillet dernier. Beaucoup d’efforts ont été consentis tant par la direction politique que les forces engagées sur le terrain, pour réaliser ce score. En effet, à l’issue de ces élections, le P.c.t a remporté 112 sièges sur les 151 que compte l’Assemblée nationale et 559 sièges sur les 1.154 sièges que comptent les conseils municipaux et départementaux. Une façon de dire que tous les dossiers examinés au cours de la 15ème législature passeront haut la main au Parlement comme dans les conseils locaux.

Ainsi, «après l’effort, vient la reconnaissance». C’est ce que le secrétaire général, Pierre Moussa, a fait, lundi 8 août 2022, dans la salle des conférences internationales du Palais des congrès, à Brazzaville, au cours d’une cérémonie solennelle de réception officielle des élus du parti, notamment ceux de Brazzaville et de l’île Mbamou, la localité le plus proche de Brazzaville. C’est ce qui justifie l’hommage rendu à Faustin Elenga, président fédéral du parti, de la ville-capitale.
Patronnée par le secrétaire général Pierre Moussa, la cérémonie de réception officielle des élus du P.c.t à Brazzaville n’a connu qu’une seule allocution, celle de Pierre Moussa qui a demandé aux élus d’être désormais à l’écoute des populations et de faire preuve d’humilité.
Comme si le secrétaire général était au courant du comportement dont ont fait montre les candidats du P.c.t pendant la campagne électorale, il n’a pas rappelé certains comportements de mépris vis-à-vis des populations. Compte tenu de cela, il les a invités à l’humilité. Ce message était important avant la tenue des sessions inaugurales de l’Assemblée nationale et des conseils locaux. Et il n’est pas tombé dans les oreilles des sourds, quelqu’un parmi eux, ont réagi.
Pour Paul Nganongo, journaliste et député de Ngabé, dans le Département du Pool, «le secrétaire général vient de parler, attendons l’installation de la nouvelle Assemblée nationale». Quant à André Michel Otoré Ikongo, «le secrétaire général nous invite à l’humilité et à l’écoute de la population, parce qu’il connaît bien les arcanes de la politique. Il est au courant de tout et rien ne lui échappe». Il a profité de cette occasion pour encourager les candidats du parti qui n’ont pas franchi le deuxième tour.
Dans son message, Pierre Moussa n’a pas fait allusion au recours en annulation des résultats introduits à la Cour constitutionnelle par les adversaires politiques. Ce qui témoigne que ce qui est fait est fait, la messe électorale est dite. Rendez-vous en 2026.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire