22.1 C
Brazzaville
lun 28 novembre 2022
spot_img
AccueilActualitéP..c.t (Parti congolais du travail) : Le Comité national d’investiture s’est réuni...

P..c.t (Parti congolais du travail) : Le Comité national d’investiture s’est réuni mais n’a pas dévoilé ses résultats

Le Comité national d’investiture du Parti congolais du travail a tenu, du 5 au 8 avril 2022, dans la salle des conférences internationales du Palais des congrès, à Brazzaville, sa 9ème réunion sous la direction du secrétaire général Pierre Moussa, pour choisir les candidats du parti aux élections législatives et locales de juillet 2022. 76 membres sur 83 y ont participé. La réunion, qui a connu une suspension, après son ouverture mardi 5 avril, a repris le mercredi, pour être clôturée le vendredi 8 avril. Alors qu’on attendait la liste des candidats retenus à l’issue de cette réunion, le Comité national d’investiture s’est achevé, en publiant un communiqué final qui n’indique pas non plus le nombre de candidats retenus.

Le Comité national d’investiture a reçu 3.368 dossiers de candidature aux élections législatives et locales de juillet prochain, dont plus de 1200 pour les législatives. Pendant le déroulement des travaux, les participants ont été exhortés entre autres à «la nécessaire confidentialité des débats, les critères devant présider au choix des candidats titulaires et des suppléants, les relations avec les autres partis politiques membres de la Majorité présidentielle, la nécessité de la prise en compte des dimensions genre et jeune, dans la constitution des binômes des candidats à la députation et pour les listes des candidats aux élections locales». Il a fallu trois jours de débats intenses pour faire des arbitrages qui se sont révélés parfois complexes et même inachevés.Une vue des participants à la réunion du Comité national d'investiture.

Le suspense continue donc de planer, parce que les arbitrages se poursuivent encore dans certaines circonscriptions. A ce niveau, va certainement intervenir la sagesse du président du Comité central, pour permettre aux militants d’admettre les candidats attendus dans chaque circonscription. Il faut indiquer que dans la constitution des dossiers de candidature, les postulants ont fait une déclaration sur honneur «de respecter les décisions prises et de s’impliquer sans réserve dans le processus électoral, afin d’assurer au parti une victoire éclatante».

La réunion a été sanctionnée par un compte-rendu lu par le porte-parole Romuald Parfait Iloki, secrétaire permanent et chef du département de la communication et des technologies de l’information. «Les membres du Comité national d’investiture ont, à l’issue d’un débat franc et responsable, investi des binômes de candidats du P.c.t aux élections législatives dans les circonscriptions électorales ciblées, ainsi qu’une liste du P.c.t dans chaque circonscription électorale. Le Comité national d’investiture a exhorté les postulants non reçus, tenus par leur engagement sur l’honneur, et l’ensemble des cadres et militants du parti à tous les niveaux, de respecter les décisions prises et de s’impliquer sans réserve dans le processus électoral, afin d’assurer au Parti une victoire éclatante», a-t-il indiqué.

Dans son discours de clôture, Pierre Moussa a déclaré que «le choix des candidats s’est fait en tenant compte de la présence de ses alliés, dans certaines circonscriptions et a invité les candidats investis à la responsabilité et l’obligation de gagner, parce que le parti y apportera un appui conséquent». Il «a assuré aux différents candidats l’appui du parti tout en les exhortant à développer leur équation personnelle de rassemblement homme/femme comme facteur déterminant de leur succès». Le secrétaire général a aussi «exprimé son empathie aux postulants non reçus pour l’intérêt qu’ils ont manifesté de porter l’ambition électorale du parti. L’option prise par le P.c.t n’est nullement un désaveu à leur égard».

C’était un moment crucial pour les uns et les autres. Dans la salle, on pouvait lire la crispation sur certains visages, la joie ou la déception sur d’autres. Maintenant, l’heure est à l’attente de la publication des listes des candidats du P.c.t aux élections législatives et locales de juillet prochain.

Chrysostome FOUCK ZONZEKA

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire