19.2 C
Brazzaville
jeu 7 juillet 2022
spot_img
AccueilActualitéObsèques de l’ancien ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou : Anguios Nganguia-Engambé, seul...

Obsèques de l’ancien ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou : Anguios Nganguia-Engambé, seul leader de l’opposition présent à Bilala

En démocratie, la politique ne doit pas faire de ses acteurs, des ennemis ir­réductibles, mais plutôt des adversaires susceptibles de devenir des alliés. Raison pour laquelle, au-delà des divisions politiques et de l’adversité, la communauté politique se doit assistance, comme l’exige la vertu sociale. C’est ce que le leader du P.a.r (Parti pour l’action de la république mâ), si­tué à l’opposition, Anguios Nganguia-Engambé, a fait, en prenant part aux obsèques de l’ancien ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, à Bilala, dans le District de Mvouti (Département du Kouilou).

Anguios Ngan­guia-Engambé a assisté à toutes les étapes des obsèques de Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, depuis l’arrivée du corps à Brazzaville, lundi 28 mars 2022. A la tête d’une délégation de six cadres de son par­ti, il s’est rendu à Pointe- Noire, puis à Bilala, le jeudi 31 mars pour l’inhumation.Pendant la messe à Bilala

Dans la capitale écono­mique, après une veillée au domicile, au quartier Tchimbamba, la Fédéra­tion P.c.t a rendu hom­mage à l’illustre disparu, lors d’une cérémonie à la Case Marien Ngouabi, son siège, pris d’assaut par de nombreux militants consternés. «Le P.c.t ne peut retenir ses chaudes larmes devant le corps sans vie de l’un de ses di­rigeants émérites. La perte irréparable du ministre et camarade Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoun­gou est une calamité qui laisse sans voix les filles et fils du Kouilou et de son terroir bien aimé du Mayombe», a déclaré Fréderic Pambou, dans l’oraison funèbre qu’il a délivrée.Le P.a

Le corps a été transféré par hélicoptère, le jeudi 31 mars, à Bilala, dans son district d’origine, Mvouti, où il a été élu député dans la deuxième circonscrip­tion.

Contrairement à ce qui a été dit dans les réseaux sociaux, on y a trouvé une population dans la consternation, pleurant son leader. Comme quoi, même dans les moments de deuil, les mauvaises langues n’ont pas de répit. A quoi sert-il de danser à la mort d’une personnalité, quand on sait que nous sommes tous des mor­tels? Homme politique, le député de Bilala 2 avait inévitablement ses détrac­teurs et ses adversaires qui peuvent jubiler de sa disparition. Mais, ce ne sont pas eux qui font l’évé­nement en ce moment pré­cis, car leur tour de quitter ce monde viendra aussi.

Parmi les autorités natio­nales présentes aux ob­sèques, on peut citer le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvou­ba, le Premier ministre Anatole Collinet Makosso, le premier vice-président du sénat, Michel Mahin­ga, quelques membres du gouvernement, des par­lementaires, la première Dame, Mme Antoinette Sassou-Nguesso, en plus des autorités locales de Pointe-Noire et du Koui­lou, des autorités royales du Royaume de Loan­go, etc. L’inhumation, qui est intervenue après une messe de requiem célé­brée par Mgr Miguel Angel Olaverri, archevêque de Pointe-Noire, s’est faite dans l’intimité familiale.

«Le Pa.r a vu à l’oeuvre Monsieur Cous­soud-Mavoungou comme ministre et garde de lui le souvenir d’un homme d’Etat rompu à la tâche et très engagé dans ce qu’il entreprenait. C’est quelqu’un avec qui nous avons eu de bons rap­ports, même s’il était à la majorité et nous, à l’oppo­sition. Il comprenait notre rôle, en tant qu’opposant et il était toujours pour le dialogue. Donc, nous pou­vons dire qu’en politique, il partageait les mêmes va­leurs que nous, sur la bonne gouvernance, le dialogue, le respect des biens de l’Etat, le respect des engage­ments. Le P.a.r est un parti des démocrates congolais, qui n’oubliera jamais les services que le ministre Coussoud-Mavoungou lui a rendus. C’est en souvenir de cela que notre parti a tenu à lui rendre hommage, en participant à ses ob­sèques», a confié Anguios Nganguia-Engambé.

Urbain NZABANI

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire