22.6 C
Brazzaville
lun 28 novembre 2022
spot_img
AccueilActualitéO.p.d.a.d : Antoinette Sassou-Nguesso a passé le témoin de la présidence à...

O.p.d.a.d : Antoinette Sassou-Nguesso a passé le témoin de la présidence à Monica Geingos

26ème assemblée générale de l’O.p.d.a.d à Brazzaville

Antoinette Sassou-Nguesso a passé le témoin de la présidence à Monica Geingos

L’O.p.d.a.d (Organisation des premières dames d’Afrique pour le développement) a tenu sa 26ème assemblée générale, du 9 au 10 juin 2022, au Centre des conférences internationales de Kintélé, commune du Département du Pool située à côté de Brazzaville, sous la direction de Mme Antoinette Sassou-Nguesso, alors présidente en exercice. Onze premières dames y ont pris part.

A l’issue de cette assemblée générale, qui s’est déroulée sous le thème, «Vingt ans au service des plus vulnérables d’Afrique», les premières dames d’Afrique ont renouvelé les instances dirigeantes de leur organisation (Présidence, vice-présidence et comité directeur), pour la mandature 2022-2024. Ainsi, le 10 juin, la première dame congolaise a passé le témoin de la présidence de l’organisation à sa consœur de Namibie, Mme Monica Geingos, tandis que Mme Denise Nyakeru Tshisekedi de la RD Congo a été élue vice-présidente et la première dame du Burundi, Angeline Ndayishimiye, présidente du Comité de direction.

Photo de famille des premières dames ayant participé à l'assemblée générale de l'O.p.d.a.d à Brazzaville.
Photo de famille des premières dames ayant participé à l’assemblée générale de l’O.p.d.a.d à Brazzaville.

La 26ème assemblée générale de l’O.p.d.a.d a coïncidé avec le 20ème anniversaire de l’O.p.d.a.d, une organisation créée en 2002 par 37 premières dames d’Afrique, dont la Congolaise Antoinette Sassou-Nguesso, avec pour mission exclusive, au départ, de contribuer à la lutte contre le V.i.h-sida. Ainsi, le 11 février 2019, lors de la 22ème assemblée générale tenue en marge du 32ème sommet des Chefs d’État de l’Union africaine, à Addis-Abeba, en Éthiopie, ce qui était l’O.p.d.a.s (Organisation des premières dames d’Afrique pour la lutte contre le V.i.h-sida) était devenue O.p.d.a.d (Organisation des premières dames d’Afrique pour le développement), avec un nouveau logo, étendant ainsi la mission de cette organisation aux questions d’éducation, de santé et du bien-être des enfants, des jeunes et des femmes sur le continent. Mme Antoinette Sassou-Nguesso avait été élue à la tête de l’organisation lors de la 23ème assemblée générale, organisée en marge du sommet de l’Union africaine tenu en juillet 2019, à Niamey, au Niger.

Le Président Denis Sassou-Nguesso a reçu les premières dames d’Afrique à sa résidence officielle.

Brazzaville a, donc, constitué une étape importante dans la vie de cette organisation qui a soufflé sur ses vingt bougies et dont l’action s’étend maintenant aux questions de développement. La présidente sortante l’a exprimé en ces termes dans son allocution d’ouverture à Kintélé: «La 26ème assemblée générale va permettre, dans l’unité et la responsabilité, à nos populations vulnérables, de compter sur l’implication des premières dames à travers leur organisation continentale, pour retrouver le chemin du développement et de l’émergence définitive d’une Afrique fière d’elle et résolument engagée dans le bien-être de ses populations».

Au cours de leur assemblée générale, les premières dames d’Afrique ont suivi différents panelistes dans le domaine de la santé dont les ministres en charge de la santé, les représentants de l’O.m.s (Organisation mondiale de la santé), de l’Union africaine qui, dans leurs contributions, leur ont montré comment bien exécuter leurs différents projets dans le domaine de la santé. Elles ont présenté, chacune, leurs réalisations dans leurs pays respectifs et voté le budget de fonctionnement de leur organisation pour les deux prochaines années.

Mme Antoinette Sassou-Nguesso et sa consoeur de Côte d'Ivoire, Mme Dominique Ouattara.
Mme Antoinette Sassou-Nguesso et sa consoeur de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara.

Mme Monica Geingos, qui a pris le relais de présider aux destinées de l’organisation dans les deux années qui suivent, a indiqué que «l’O.p.d.a.d poursuit son plaidoyer sur des questions que nous croyons être importantes pour le développement de l’Afrique, particulièrement la situation des femmes et des enfants. Nous savons que les premières dames arrivent et partent. Mais, nous avons la ferme assurance que l’O.p.d.a.d va demeurer. Nous allons toujours apporter l’assistance nécessaire aux personnes les plus vulnérables». La nouvelle présidente n’a pas manqué de féliciter sa prédécesseure, Mme Antoinette Sassou-Nguesso, pour le travail réalisé au cours de son mandat (2019-2022), marqué par la pandémie de covid-19.

Signalons que les onze premières dames présentes à cette assemblée générales sont Mmes Antoinette Sassou-Nguesso (Congo-Brazzaville), Monica Geingos (Namibie), Denise Nyakeru Tshisekedi (RD Congo), Angeline Ndayishimiye (Burundi), Dominique Ouattara (Côte d’Ivoire), Monica Chakwera (Malawi), Fatoumata Baw-Barrow (Gambie), Brigitte Touadera (Centrafrique), Clar Weah (Libéria), Hadiza Bazoum (Niger) et Rebecca Akufo Addo (Ghana). Avant de quitter Brazzaville, elles ont été reçues en audience par le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso.

Urbain NZABANI

Le Chef de l'Etat avec la premiière dame de Côte d'Ivoire.
Le Chef de l’Etat avec la premiière dame de Côte d’Ivoire.
Le Chef de l'Etat du Congo en compagnie des premières dames.
Le Chef de l’Etat du Congo en compagnie des premières dames.
AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire