Le Bureau régional de l’O.f.i.i (Office français de l’immigration et de l’intégration), basé à Yaoundé, au Cameroun, a effectué, du 19 au 22 avril 2022, une mission à Brazzaville, en République du Congo, conduite par son directeur, M. Pascal Chartrez. Il a tenu, jeudi 21 avril, à l’I.f.c (Institut français du Congo), un comité d’examen des projets de réinsertion de 11 ressortissants congolais, dont 4 femmes et 7 hommes, en procédure de retour volontaire au Congo avec l’accompagnement de l’O.f.i.i. D’un montant global de 40 millions de francs Cfa, ces financements leur permettront de créer leurs T.p.e (Très petites entreprises) dans les domaines de l’agriculture, des services et du commerce, et de contribuer au développement du tissu économique congolais.Au terme du comité d’examen qui s’est réuni à Brazzaville, l’O.f.i.i a décidé d’octroyer un appui financier de 39,8 millions de francs Cfa aux 11 porteurs de projets, soit une aide directe d’environ 3,5 millions de francs Cfa par bénéficiaire. Depuis la mise en place, en 2012, de ce dispositif d’aide au retour volontaire, ce son 55 Congolais qui ont bénéficié de cet accompagnement financier, pour un montant total de 194 millions de francs Cfa créant 79 emplois directs.
La tenue de ce comité de financement traduit, une fois encore, la volonté de «l’Equipe France» d’apporter des réponses concrètes à des problématiques complexes telles que la réinsertion dans le pays d’origine, et constitue d’autre part pour le Congo, l’opportunité de s’appuyer sur des ressortissants désireux de contribuer au développement du pays, après un séjour en France.
Outre ses prérogatives d’accompagnement et d’intégration des étrangers autorisés à séjourner durablement en France, l’O.f.i.i a aussi pour mission d’œuvrer à la réinsertion des étrangers dans leur pays d’origine. Pour ce faire, elle propose des dispositifs d’aide au retour volontaire, notamment des étudiants, dont le titre de séjour en France arrive à expiration. Pour faciliter leur réinsertion ainsi que pour valoriser localement les compétences développées en France, l’O.f.i.i met à disposition de ceux souhaitant créer une activité économique dans leur pays d’origine, des appuis techniques et financiers adaptés à leurs besoins.