Cette année, la fête de la toussaint, le 1er novembre, tombe un mardi. Ce qui va prolonger le week-end deux jours, cause de la tendance à faire un pont le lundi. On se connaît! Avec notre culture de paresse, beaucoup vont délaisser leurs lieux de travail lundi.
Pour les chrétiens, c’est la fête de tous les saints, ceux qui nous ont précédés dans l’au-delà et qui sont dans la gloire de Dieu. Ils intercèdent pour nous, afin de nous garantir le bénéfice de cette grâce que Dieu réserve à ses enfants, ceux qui suivent sa parole révélée par son Fils unique, Jésus-Christ, mort sur la croix et ressuscité des morts au troisième jour, pour sauver l’humanité du péché.
Quoiqu’étant une fête chrétienne, la Toussaint est devenue, dans le contexte populaire, une fête de commémoration des morts, les parents qui nous ont précédés dans l’au-delà. Il ne faut jamais les oublier, pour que nous ne soyons pas oubliés à notre tour. On fait les tombes, on les rend belles, pour se souvenir d’eux.
Les populations vont se rendre nombreuses dans les cimetières, nettoyer les tombes des leurs, les fleurir et s’y recueillir. Des gestes devenus traditionnels, mais combattus par certaines églises de réveille qui y voient à tort, un culte de morts. Nettoyer et fleurir les tombes des êtres chers qui nous ont quittés est une marque d’attachement et de respect pour ce qu’ils ont été et sont pour nous.

L’HORIZON AFRICAIN