Du côté de Pointe-Noire, la capitale économique congolaise, une nouvelle étoile brille dans la galaxie musicale nationale. Il a pour nom d’artiste Djam Kiss. A l’Etat-civil, il s’appelle Carl Fischet Mabanza. Né le 18 Mars 1997, dans la ville océane congolaise, Djam Kiss est un virtuose chanteur, auteur-compositeur et interprète dont la renommée ne cesse de faire boule de neige à Pointe-Noire et bientôt au niveau national et pourquoi pas sur le continent et dans le monde.C’est en écoutant des artistes de renommée internationale comme Zao, Sexion d’Assault, Carla Prata, Nekfeu ou encore Tory Lanez que le jeune artiste congolais, Djam Kiss, commence à s’intéresser à l’art de Beethoven. En 2013, avec des amis, il met sur pied un groupe de rap baptisé: «Over Doz». Une année après, ce jeune ensemble musical lance sur le marché «Ba mambou» (traduire les problèmes), une chanson qui obtient un succès retentissant, notamment dans la ville océane. Malheureusement, l’année qui suivait la sortie de leur premier bébé discographique, les membres d’«Over Doz» se laissent ronger par le virus de la division.
Voulant voler de ses propres ailes, Djam Kiss décide de se lancer alors dans une carrière solo. Un choix judicieux, puisque, très vite, la nouvelle étoile congolaise s’illustre à travers plusieurs collaborations avec quelques artistes de la ville dont il est natif.
A force de travail et de recherche, le style de Djam Kiss connaît, peu à peu, des améliorations, passant du simple rap au rap chanté ou encore au chant. Grâce à son ingéniosité, il signe un contrat avec la maison de production «Chef’s music group», dont l’un des fruits est le single «Chewi». Un opus déjà disponible sur le marché, notamment sur toutes les plateformes digitales et dont l’artiste assure actuellement la promotion, tant sur l’échiquier national qu’international. On espère que le coup d’essai «Chewi» sera un véritable coup de maître qui permettra à Djam Kiss d’intégrer le cercle fermé des artistes qui, aujourd’hui, portent haut l’étendard de la musique congolaise.

                                                                                                                  N.K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici