Basé en France depuis plus d’une décennie, Dicarson One, célèbre chroniqueur musical congolais, doublé de la casquette d’artiste-musicien, a publié, en octobre 2022, «Elengi» (la joie, en langue lingala), le troisième single de sa discographie. Un titre tiré de son prochain album, «Monsieur le Chroniqueur 001», déjà disponible sur la chaîne YouTube de la maison Universal Music Africa, et vendu sur toutes les plateformes de téléchargement légal. Une chanson à travers laquelle le chroniqueur musical et artiste-musicien rend hommage à Rémy Ayayos, un mécène culturel et dirigeant sportif congolais renommé.

Estampillée Di-One Prod, son propre label, «Elengi» est une belle rumba que l’animateur de l’émission télévisée, «Dicarson one show» (diffusée sur D.r.t.v international et M.c.r.t.v-N.f) a chantée en featuring avec Soleil Wanga, artiste de la RD Congo, ex-membre de l’Orchestre Quartier latin de Koffi Olomidé. Sonor Digital, transfuge d’Extra Musica de Roga-Roga et un des leaders d’Extra Musica Nouvel Horizon (guitare), Déo Synthé (arrangement), Parfait Bouboule et Christy Diamand (chœur) y ont également apporté leur ingéniosité.
Pourquoi une chanson en hommage à Rémy Ayayos? «C’est parce que, tout simplement, c’est un homme qui est très proche de la jeunesse et qui contribue énormément dans la musique et le sport», se justifie Dicarson One.
Nombreux ont été surpris par les performances vocales de Dicarson One, après la sortie de ses oeuvres. «Je me présente comme étant chroniqueur de musique ayant plusieurs casquettes.
Le chant fait également partie de l’une d’elles. C’est pourquoi j’ai tenu à vous faire partager cette mélodie musicale magnifiquement bien orchestrée. Tout mélomane ayant l’oreille sensible ne peut qu’aimer. Le single Elengi a été bien accueilli par le public, comme en témoigne le nombre de likes et de commentaires sur YouTube. A tous les mélomanes de la bonne musique, nous vous sollicitons afin de mieux promouvoir partout ce chef-d’œuvre qui nous ramène dans les années antérieures de notre mère chérie, la rumba. Tout en sachant également que ce single est juste tiré de l’un de mon millésime, album futur qui sera mis sur le marché prochainement, Monsieur le Chroniqueur 001», commente Dicarson One.
Son amour pour la musique remonte à sa tendre enfance. Avant qu’il ne mette sur pied, en 1994, le groupe «Intelligencia», avec des collègues et enseignants du Lycée Vladmir Lénine de Dolisie. Il a marqué d’une pierre blanche son passage dans les orchestres «Intrépide Dolisiana» (Dolisie), «Multi-Stars» et «Arc-en-Ciel Musica» de Brazzaville. «Orphelin» (une chanson chantée en featuring avec Doudou Copa) et «Monsieur le chroniqueur» sont les deux singles déjà publiés par Dicarson One à qui nous souhaitons bon vent.

Nana KABA