Selon une note du Ministère de l’industrie culturelle, touristique, artistique et des loisirs, un concours de danse dénommé «mopacho challenge national» a été organisé dans les chefs-lieux des départements. D’où vient cette danse, appelée mopacho, en vogue aujourd’hui, dans les milieux de la jeunesse?
Créée en 1990 par un citadin du 5ème arrondissement Ouenzé, à Brazzaville, nommé Sixte Singha, la danse mopacho est devenue populaire chez les jeunes, au fil des années, sur les deux rives du Fleuve Congo. Grâce au réseau sociaux et notamment les challenges Tiktok, cette danse est montée en puissance, devenant l’identité culturelle des jeunes dans les réseaux sociaux. Elle a pris de l’ampleur à travers la chanson «mbokalisation» de Dj Afara Tsena Fukuchima.
De grandes vedettes de la musique congolaise s’en sont appropriés. On peut citer Fally Ipupa, Tidiane Mario, Gaz Mawete, etc, sans oublier l’Ivoirien Serge Beynaud, qui a d’ailleurs demandé à ce qu’on l’invite à Brazzaville, pour danser mopacho, après avoir esquissé quelque pas de danse dans une vidéo YouTube.
Comme de coutume, nous nous jouissons de l’œuvre sans parler de l’ouvrier. Sixte Singha a créé une œuvre qui intéresse de plus en plus de monde aujourd’hui. Il ne devrait pas être oublié quand un grand événement est organisé autour de la danse mopacho.

Loick MFUMU LOUBASSA MOSSIPY