Sélectionner une page

Ministère des sports et de l’éducation physique : Hugues Ngouélondélé préoccupé par la reprise des sports collectifs

Ministère des sports et de l’éducation physique : Hugues Ngouélondélé préoccupé par la reprise des sports collectifs

Au regard des échéances qui pointent à l’horizon, à savoir: les éliminatoires de la Coupe du monde féminine U-20 de la Fifa, Costa Rica/Panama, les éliminatoires de la Can (Coupe d’Afrique des Nations) de football qui auront lieu au mois de novembre prochain avec la rencontre Congo-Sénégal, il y a lieu de s’interroger si notre pays, le Congo, qui poursuit une politique rigoureuse de riposte à la covid-19, sera prêt. En effet, les sports collectifs sont toujours interdits et de ce fait, comment les joueurs congolais pourront-ils se préparer à faire face à ces compétitions continentales? Au Ministère des sports et de l’éducation physique, Hugues Ngouélondélé n’entend plus faire durer l’attente. Pressé par les calendriers internationaux, il entend obtenir la reprise des sports collectifs. C’est ce qu’il a déclaré, en somme, lors d’un entretien avec la presse nationale, à la fin du mois d’août.

Le ministre des sports et de l’éducation physique, Hugues Ngouélondélé, nous révèle, ici, les démarches qu’il entend entreprendre, pour permettre aux équipes des Diables-Rouges de se préparer dans les bonnes conditions aux compétitions prévues au cours de ce mois de septembre au niveau continental. Il a promis jouer sa partition, en présentant l’enjeu de la reprise des sports collectifs au Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba.
Pour cela, le ministre Ngouélondélé s’est engagé à obtenir l’autorisation de relancer les compétitions des sports collectifs, à condition que les matches se jouent sans public, donc à guichets fermés, comme on dit:«Nous devons suivre le mouvement sportif. On ne doit pas être en marge. Nous sommes programmés pour des compétitions à venir et si nous désistons, il y aura des pénalités. On n’a pas besoin de ça, déjà que la situation financière du pays est difficile. Nous serons contraints de participer à ces compétitions comme d’autres pays africains. Mais, participer en respectant, évidemment, les mesures barrières. J’ai initié un courrier que le Premier ministre recevra sous peu, pour voir comment les footballeurs pourraient, éventuellement, reprendre les entraînements à huis-clos, avec l’équipe technique et même lorsqu’il sera question de jouer les matches, qu’ils se déroulent sans spectateurs. On voit ce qui se passe ailleurs. Cela va réduire les risques de propagation du coronavirus. Ça ne sera plus le même football qui remplit les gradins, mais, tout de même, les joueurs pourront de nouveau retrouver la pratique du sport. Il y aura une concertation avec le chef du gouvernement et on prendra une décision pour le football. Le handball aussi, parce qu’ils ont une compétition qui pointe à l’horizon. On va faire la même chose. Nous avons vu en France, le handball a repris, le football également. Il suffit de respecter certaines règles, on va faire participer, éventuellement, le Ministère de la santé, pour nous aider à réglementer tout cela».
Aux fédérations, ligues et clubs concernés par les sports collectifs de pouvoir se préparer à la reprise des activités sportives à leurs niveaux, dans le contexte de la lutte contre la pandémie de covid-49, avec ses incontournables mesures barrières.

Propos recueillis par
Luze Ernest BAKALA

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

23 octobre 2020, 05: 01

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 5
  • 28
  • 1 641
  • 3 700
  • 464
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net