La rentrée scolaire a eu lieu sur l’ensemble du territoire national, lundi 4 octobre 2021. Les élèves de l’enseignement général et technique ont ainsi renoué avec le chemin de l’école. Pour s’enquérir de l’effectivité de cette rentrée scolaire, Jean-Luc Mouthou, ministre de l’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, a effectué une tournée dans cinq établissements scolaires publics de Brazzaville, accompagné d’une forte délégation comprenant des cadres de son département ministériel, ceux de l’Unicef et des responsables de l’Apeec (Association des parents d’élèves et étudiants du Congo).

Dans les cinq établissements scolaires où il est passé à Brazzaville, le ministre Jean-Luc Mouthou a fait le constat du retour effectif des élèves en classe. Un retour à l’école donc satisfaisant après des négociations avec le syndicat des enseignants volontaires qui menaçait d’aller en grève pour plusieurs revendications.
Tout a commencé à l’Ecole primaire de La Glacière, à Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville. Accueilli avec un bouquet de fleurs par le personnel de cet établissement scolaire, très ému de recevoir en ce premier jour d’école, le ministre en charge de l’enseignement général, celui-ci est allé dans une salle de classe où les élèves, en tenue scolaire, étaient déjà en cours. L’Unicef a fait don à cette école de fournitures scolaires.
La deuxième étape a été l’Ecole primaire de Kintélé Fleuve Congo, dans le District d’Ignié (Pool). Les enseignants et les élèves étaient nombreux. La délégation du ministre était reçue par le maire de la commune de Kintélé, Mme Stella Mensah Sassou-Nguesso. L’école primaire de Kintélé est installée dans deux nouveaux bâtiments avec un total de cinq salles de classe.
Au Lycée de Ngamakosso et au Collège Agostino Neto, dans le 6ème arrondissement Talangaï, tout comme à l’Ecole primaire Lheyet Gaboka, dans le cinquième arrondissement Ouenzé, l’Ecole primaire La Poste et le Collège 8 Février, à Poto-Poto, le troisième arrondissement, même décor, les élèves et les enseignants étaient au rendez-vous de la rentrée et les cours avaient également démarré. Le constat est donc satisfaisant dans l’ensemble et cela n’a pas laissé indifférent le ministre Jean-Luc Mouthou qui a loué les efforts du gouvernement pour la réussite de cette rentrée scolaire, en ces termes: «Nous avons travaillé d’arrache-pied pour honorer nos engagements en termes de résultats et c’est ce qui justifie cette tournée de ce matin qui manifeste l’effectivité de la rentrée des classes, ce lundi 4 octobre 2021. Rentrée des classes 2021-2022 que nous avons voulu placer sous le signe de l’effectivité et que nous avons ensemble pu constater ce matin».
Par ailleurs, le ministre en charge de l’enseignement général a rassuré la communauté éducative sur la vaccination contre la covid-19. «Nous sommes en train de vérifier, de nous assurer que les samedis de la vaccination que nous avons initiés très récemment sont encore d’actualité. Il y a un constat qui a été fait, c’est que la mobilisation est forte auprès du personnel enseignant, de l’administration et de tous ceux qui, de près ou de loin, participent à la vie de notre système éducatif. Cette consigne est très bien vécue et nous avons de très bon retour dans les départements également et il n’y a pas de doute que la covid-19 ne trouvera pas son passage dans notre système éducatif. Bien au contraire, nous y prêtons toutes les barrières nécessaires, de façon à pouvoir freiner l’avancée de cette pandémie dans notre pays», a déclaré le ministre Mouthou.
Souhaitons que le succès constaté à Brazzaville est le même dans le reste du pays.

Roland
KOULOUNGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici