La 6ème édition de la Foire aux plants, qualifiée de rendez-vous des mains vertes, a été ouverte, vendredi 14 octobre 2022, au siège du Ministère de l’économie forestière, à Brazzaville, sous le thème: «Un Congolais, une plantation. La foire aux plants est là pour vous!». D’une durée de 48 jours (du 14 octobre au 30 novembre 2022), cette foire vise à booster la production locale de plants auprès du grand public, par le biais de la promotion, de la diversité des plants et par la qualité du travail fourni par les horticulteurs pépiniéristes.

La cérémonie officielle d’ouverture de la 6ème édition de la Foire aux plants a eu lieu au Palais des verts, le plus grand site sur les quatre ouverts dans le pays. La ministre Rosalie Matondo a ouvert la Foire aux plants, en présence de sa collègue, Mme Irène Marie Cécile Mboukou Kimbatsa née Goma, ministre des affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, de Dieudonné Bantsimba, maire de Brazzaville, ainsi que des représentants des institutions internationales et des cadres de plusieurs administrations publiques.
Lancée en 2017, la Foire aux plants s’étend de plus en plus dans le pays. Cette année, elle se tient simultanément dans quatre localités. Elle a reçu 35 pépiniéristes, dont 14 à Brazzaville, 10 à Pointe-Noire, 8 à Dolisie et 3 à Oyo. Le nombre prévisionnel de plants est de 304.091, soit 150.196 à Brazzaville, 100.000 à Pointe-Noire, 42.490 à Oyo et 11.405 à Dolisie. On y trouve 105 essences parmi lesquelles 45 espèces fruitières, 27 forestières, 9 médicinales, 8 ornementales et 6 potagères. Il y a également 5 qualités de produits forestiers non-ligneux, comme le miel.
«Cette foire aux plants est une plateforme dédiée aux échanges multidimensionnels entre les pépiniéristes et les demandeurs de plants. Comme à l’accoutumée, en dehors de la vente des plants, il est prévu des visites guidées au profit des élèves et étudiants, des démonstrations des techniques de production des plants aux visiteurs, ainsi que l’animation des conférence-débats sur des thématiques en lien avec la gestion des pépinières et la production des plants», a expliqué François Mankessi, coordonnateur du Pronar (Programme national d’afforestation et de reboisement), superviseur de la foire, à la cérémonie d’ouverture.
Dans son allocution de circonstance, la ministre Matondo a invité ses compatriotes, à l’orée de la célébration de la Journée nationale de l’arbre, le 6 novembre prochain, à saisir cette opportunité, pour apporter, à travers le planting d’arbres, leur pierre à la lutte contre le changement climatique qui menace la survie de l’humanité. «C’est pourquoi nous lançons un appel aux différents ministères en charge de la promotion des petites et moyennes entreprises, de l’économie informelle, des partenaires au développement et à toutes les sociétés présentes dans notre pays, pour soutenir nos horticulteurs, ces acteurs à la main verte qui sont à la base de la réduction de notre emprunte carbone», a-t-elle déclaré. Elle a invité les visiteurs à profiter de la richesse des offres diversifiées de cette 6ème édition, à des prix compétitifs, et à connaître davantage les arbres et leurs variétés. Jusqu’au 30 novembre, on peut donc acheter des plants à la foire, au Ministère de l’économie forestière.

Martin
BALOUATA-MALEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici