23.2 C
Brazzaville
ven 12 août 2022
spot_img
AccueilActualitéMinistère de la santé et de la population : Renforcement du dispositif...

Ministère de la santé et de la population : Renforcement du dispositif du Cousp

Il s’est tenu, du 6 au 9 juillet 2022, à Brazzaville, un atelier de finalisation du cadre stratégique national du Cousp (Centre des opérations d’urgence de santé publique). Ouvert par Ludovic Gnekoumou, conseiller technique du ministre de la santé et de la population, un atelier multisectoriel qui a réuni les agents issus des départements en charge de la santé, l’environnement, des affaires sociales, l’élevage, la sécurité civile et des partenaires au développement. Il vise à renforcer la gouvernance du Cousp, afin d’améliorer ses performances.
Mis en place en avril 2020, en pleine crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19, le Cousp (Centre des opérations d’urgence de santé publique) est un organe chargé de rendre plus efficace le système national de santé, dans les phases de veille, de riposte et de désescalade lors d’une urgence de santé publique, qu’il s’agisse d’une épidémie, d’une pandémie ou d’une catastrophe naturelle. Il sert de plateforme de coordination, en vue de la préparation, de la riposte et du relèvement de situations d’urgence de santé publique. C’est un maillon important pour la mise en œuvre du Règlement sanitaire international.

Photo de famille des participants à l’atelier du Cousp, après la cérémonie d’ouverture.
Photo de famille des participants à l’atelier du Cousp, après la cérémonie d’ouverture.

En dépit de quelques insuffisances juridiques liées notamment à l’absence d’un cadre stratégique, le C.o.u.s.p a, néanmoins, joué un rôle primordial dans la lutte contre la covid-19. Pour améliorer sa gouvernance, ses parties prenantes ont, durant quatre jours, mis à contribution leur expérience, afin de finaliser le cadre stratégique national du Cousp pour la période 2022-2026, dont le draft a été élaboré il y a quelques mois.
Le Congo étant prédisposé à la survenance de nombreuses épidémies et catastrophes, en raison de ses caractéristiques socioéconomiques et naturelles, ce cadre stratégique permettra de faciliter la mobilisation des ressources financières et humaines destinées à la lutte contre ces épidémies ou catastrophes. C’est qu’a fait savoir Ludovic Gnekoumou, conseiller technique du ministre de la santé et de la population. Ce cadre tient compte des spécificités institutionnelles, légales et règlementaires nationales, suivant les orientations techniques des documents référentiels de l’Africa-C.d.c (Centre de contrôle des maladies), de l’O.m.s (Organisation mondiale de la santé) et des Nations unies. A noter que ce cadre stratégique sera validé cette semaine à Brazzaville.

Urbain NZABANI

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles