La Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, a procédé, le mercredi 15 décembre 2021, à l’inauguration de l’Hôpital Général de Djiri, situé au quartier Nkombo-Matari, dans le 9ème arrondissement de Brazzaville, lors d’une cérémonie officielle en présence du Premier Ministre Anatole Collinet Makosso, des membres du Gouvernement, des Parlementaires, du Préfet du Département de Brazzaville, du Maire de la ville, des membres du corps diplomatique et Représentants des missions diplomatiques, de Madame l’Administrateur-Maire de l’Arrondissement de Djiri, etc. A cette occasion, le Ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, a prononcé une allocation dans laquelle il a présenté au Président de la République, la nouvelle structure médicale construite par l’Etat, dans le cadre du Programme Santé pour Tous. Ci-après, l’intégralité de son allocution.

Le Ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, prononçant son discours.
Le Ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, prononçant son discours.

Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat;

Selon Socrate, «il n’est aucune chose qui vaille plus que la santé… La santé, c’est comme la richesse, il ne suffit pas de l’avoir, il faut savoir la conserver». En se référant à l’axe n°4 de votre Projet de société, «Ensemble, poursuivons la marche», vous déclariez: «Comme pour toute offre, la priorité est à donner à la mise en place des capacités de santé pour tous. Elles sont constituées par des infrastructures, des équipements et du personnel. Après les capacités, arrivent l’accessibilité aux soins de santé et la gestion du système sanitaire». Pour mettre en œuvre cette volonté, dix défis sont à relever au cours de 5 ans, parmi lesquels:
– l’achèvement de la construction et l’équipement des 12 hôpitaux généraux repartis sur l’ensemble du territoire;
– la poursuite de la formation des personnels de santé en plus grand nombre pour une meilleure couverture de l’espace territorial.

Monsieur le Président de la République;
En dépit de la dureté des temps présents, caractérisés par la double crise sanitaire et économique, votre constance n’a pu être altérée. Ainsi, le 24 décembre 2020, dans votre discours sur l’Etat de la Nation, devant le Parlement réuni en congrès, vous déclariez: «Malgré la conjoncture difficile, nous gardons la constance de notre logique et la cohérence de notre vision dans la marche vers le développement qui se concentrent essentiellement sur la poursuite de la mise en place des infrastructures de base».

Le Président de la République coupant le ruban symbolique en guise d’inauguration de l’Hôpital Général de Djiri.
Le Président de la République coupant le ruban symbolique en guise d’inauguration de l’Hôpital Général de Djiri.

Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat;
Toujours bien inspiré, vous précisiez, lors de votre investiture, le 16 avril 2021, je cite: «Sur le plan sanitaire, il nous faut encore poursuivre l’effort pour doter notre pays d’infrastructures de haut niveau et animés par des personnels qualifiés et compétents». Fin de citation.
S’appropriant votre vision, Monsieur Anatole Collinet Makosso, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, lors de la présentation du Programme d’action du Gouvernement devant l’Assemblée Nationale, plaçait la santé, au premier rang de 12 batailles, et déclarait: «Il n’y aura pas d’avenir prospère pour le Congo, sans un peuple en bonne santé».
Dans le cadre de la conduite de cette bataille, le Ministère de la Santé et de la Population avait reçu mission de tout mettre en œuvre, pour ouvrir les deux nouveaux hôpitaux généraux de Brazzaville et de Pointe-Noire, avant la fin de l’année 2021.

Monsieur le Président de la République;
En ce jour radieux du 15 décembre 2021, le Ministère de la Santé et de la Population a l’honneur de vous rendre compte que l’Hôpital Général de Djiri, flambant neuf, qui se dresse devant nous est prêt à être inauguré.

Monsieur le Président de la République;
Ce bijou répond à vos aspirations et constitue un excellent cadeau de Noël pour le peuple congolais. Vos qualités de bon planificateur font que l’ouverture de cet établissement vient affirmer la justesse de votre vision prospective, avec le retour au pays de près de 600 jeunes médecins et techniciens de santé formés à Cuba et dans d’autres pays, qui seront utilisés, après un stage d’immersion dans notre système de santé. D’ores et déjà, les techniciens biomédicaux sont à l’ouvrage dans ce complexe de technologie de pointe.

– Monsieur le Président de la République;
– Distingués invités;
– Mesdames et Messieurs;
L’Hôpital Général de Djiri, qui s’ouvre ce jour est une formation sanitaire de troisième palier sur notre pyramide sanitaire. Son cadre juridique lui confère le statut d’un établissement public administratif. Cet Hôpital Général a pour mission de:
– assurer les soins d’urgence, de permanence et de spécialité;
– réaliser les examens de diagnostic, le traitement et l’hospitalisation des malades, des blessés, des femmes enceintes qui y sont référés ou qui s’adressent à lui;
– servir de niveau de recours pour les formations sanitaires du district sanitaire de Djiri et des autres districts sanitaires environnants;
– contribuer aux actions de médecine préventive, à la formation du personnel médical, administratif, médico-technique et infirmier;
– participer à la recherche en santé et mener d’autres missions de santé publique.
Sur le plan structurel et fonctionnel, l’Hôpital Général de Djiri comprend deux modules avec une capacité d’accueil de 200 lits. Son ouverture se fera en deux phases. La première phase concerne la mise en fonction du premier module, l’objet de l’inauguration de ce jour. Ce module est constitué des services essentiels. La deuxième phase, quant à elle, concernera l’ouverture des services de cancérologie et de radiothérapie.
Le premier module, d’une capacité d’accueil de 100 lits, abrite les services essentiels repartis en 8 pôles:
1- le Pôle consultations externes;
2- le Pôle des urgences;
3- le Pôle médecine interne, anesthésie et réanimation;
4- le Pôle chirurgie et Blocs opératoires;
5- le Pôle mère et enfants;
6- le Pôle Covid-19 et des maladies infectieuses;
7- le Pôle médico-technique qui comporte, à son sein, une unité de laboratoire, la pharmacie et l’imagerie médicale, pourvue en scanner de dernière génération;
8- le Pôle des services de logistique englobe la buanderie, la cuisine, l’hygiène hospitalière, l’unité de production d’oxygène.
Dans le cadre de la riposte à la pandémie de coronavirus, le Pôle Covid-19 dispose de 40 lits, dont 12 lits de réanimation, avec tout l’équipement nécessaire garantissant la prise en charge des cas graves.

Monsieur le Président de la République;
Mesdames et Messieurs;
Avec l’augmentation du nombre des hôpitaux généraux disposant des plateaux techniques performants et animés par un personnel compétent, la population bénéficiera des soins de santé de meilleure qualité et le Congo gagnera progressivement le pari de la diminution du nombre des évacuations sanitaires qui coûtent très cher à l’Etat.

Excellence Monsieur le Président de la République;
Permettez-moi de m’adresser solennellement aux professionnels de santé et à tout le personnel qui travailleront dans ce joyau bijou.
Mesdames et Messieurs les professionnels de santé;
Son Excellence Monsieur le Président de la République vient de nous doter d’un hôpital général avec un plateau technique moderne et performant. Je vous engage à rechercher continuellement de la performance.
– Soyons disponibles et promptes dans l’offre des soins et services;
– cultivons l’empathie envers nos patients;
– assurons la maintenance des équipements acquis;
– évitons l’escroquerie et d’autres anti-valeurs contraires à nos serments;
– soyons exemplaires pour mériter toute la confiance de notre hiérarchie.

Monsieur le Président de la République;
– Distingués invités;
– Mesdames et Messieurs;
Tout en menant la riposte à la Covid-19, les Etats membres des Nations Unies sont sollicités de travailler à l’atteinte des cibles du troisième Objectif de Développement Durable. Avec le renforcement des sept accélérateurs de la revitalisation de nos 52 Districts sanitaires qui doivent offrir les soins de santé primaires et avec l’augmentation du nombre d’hôpitaux généraux, notre système de santé a pris un bon départ dans sa marche vers la couverture sanitaire universelle; couverture qui constitue l’un des objectifs de l’agenda des Nations Unies en 2030.
Pour terminer, permettez-moi, Monsieur le Président de la République, de rendre un vibrant hommage à Monsieur Clément Mouamba, ancien Premier Ministre, Chef du Gouvernement qui a porté avec abnégation ce projet qui nous réunit ce jour.
J’exprime ma reconnaissance à Monsieur Anatole Collinet Makosso, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, pour les orientations et l’encadrement reçus.
J’adresse mes sincères remerciements au Ministre Jean Jacques Bouya, à la Ministre Jacqueline Lydia Mikolo, ainsi qu’à tous les Membres du Gouvernement qui se sont investis dans l’aboutissement heureux de ce projet.
J’adresse également mes remerciements à la société Asperbras du Brésil, pour la qualité du travail accompli.

Monsieur le Président de la République;
Au nom de tous les professionnels de santé, je réitère nos sentiments de gratitude infinie et notre engagement à œuvrer pour l’amélioration de notre système de santé. Je vous remercie.