Le ministre en charge des sports, Hugues Ngouélondélé, a procédé, mardi 10 octobre 2021, à Brazzaville, à l’ouverture de la saison sportive 2021-2022. C’était en présence de membres du C.n.o.s.c (Comité national olympique et sportif congolais), du Comité paralympique congolais, structure en charge des sports pour les personnes vivant avec handicap, des présidents et secrétaires généraux des fédérations sportives nationales, ainsi que les cadres du département ministériel en charge des sports. Objectif: rappeler aux uns et aux autres les défis qu’entend relever le Congo, au cours de cette saison sportive.

Au cours de ce face-à-face avec les fédérations nationales, deux allocutions ont été lues.
La première est celle du Comité paralympique congolais, qui a remercié le gouvernement, à travers le ministre en charge des sports de sa sérénité sociale et la considération accordée à la personne en situation de handicap, avant de donner sa feuille de route intitulée: ‘’Objectifs et stratégies du développement de handi sport congolais pour l’olympiade 2021-2024 avec un programme d’activités de la saison 2021-2022’’.
De son côté, Raymond Ibata, président du Comité national olympique et sportif congolais, a retracé la saison venant de s’écouler, tout en projetant la prochaine.
Le ministre Hugues Ngouélondélé, en donnant le coup d’envoi de la nouvelle saison, n’a pas manqué de rappeler les défis qu’entend relever le Congo. «Au cours de cette nouvelle saison, plusieurs défis nous attendent, dont les 9e Jeux de la Francophonie qui auront lieu du 19 au 28 août 2022 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, la préparation de nos athlètes aux Jeux africains d’Accra 2023 et aux Jeux olympiques Paris 2024. Il nous faudra, à cette occasion, une participation honorable de nos fédérations sportives nationales, en nous mettant résolument au travail pour affiner les prestations de nos athlètes», a-t-il indiqué. Avant de préciser la reprise des activités sans public, conformément au protocole sanitaire contre la pandémie de covid-19 édicté par le gouvernement et les confédérations africaines ainsi que les fédérations internationales pour que le sport ne soit pas un facteur de propagation de la covid-19. «J’exhorte tous les acteurs sportifs: dirigeants, encadreurs techniques et athlètes, encore réfractaires, à se faire vacciner dans la perspective d’atteindre l’immunité collective souhaitée par le gouvernement, pour permettre, dans un proche avenir, de juguler la crise sanitaire, en vue d’un retour à la situation normale tant souhaitée», a-t-il instruit, puis il a déclaré l’ouverture de la saison sportive 2021-2022. Aux sportifs de jouer leur partition. Jugement aux résultats!

Luze Ernest BAKALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici