Au conseil des ministres du lundi 31 janvier 2022, qui s’est déroulé par visio-conférence, le ministre de la jeunesse et des sports, de l’éducation civique, de la formation qualifiante et de l’emploi, Hugues Ngouélondélé, a soumis, pour adoption, le projet de décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Conseil national de l’éducation physique et sportive. La création de cet important organe découle des grandes orientations données depuis plusieurs années au gouvernement par le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso. Elle vise la dynamisation de l’éducation physique et sportive au Congo, souligne le compte-rendu du conseil des ministres.

Présentant le projet de décret relatif à la création du Conseil national de l’éducation physique et sportive, le ministre Hugues Ngouélondélé a indiqué que les réflexions tant nationales entérinées par le gouvernement que les décisions découlant d’instruments internationaux auxquels le Congo a souscrit, ont abouti à la nécessité de doter les pouvoirs publics d’un organe pédago-administratif à caractère consultatif, qui aura pour objet d’émettre des avis et de faire des recommandations sur toutes les questions relatives à l’enseignement de l’éducation physique et sportive.
Deux autres projets de décrets ont été adoptés par le conseil des ministres.
Le premier porte organisation des enseignements de l’éducation physique et sportive dans les écoles de formation professionnelle.
Le second est relatif à l’organisation des enseignements de l’éducation physique et sportive dans les établissements spécialisés en République du Congo.
Ces deux projets de décrets, élaborés en application des dispositions de la loi n°11-2000 du 31 juillet 2000 portant organisation et développement des activités physiques et sportives, ont pour objet de combler un vide juridique lié à l’inexistence de programmes d’enseignement spécifique à ces matières, tout en luttant contre le déficit de formation constaté, souligne le compte-rendu du conseil des ministres.
Le réaménagement des contenus de programme d’enseignement spécifiques permettra, d’une part, d’ouvrir une nouvelle filière dans les instituts de formation des enseignants d’éducation physique et, d’autre part, d’intégrer des modules d’enseignements spécifiques à chaque type de handicap.
Enfin, le ministre Ngouélondélé a soumis à l’examen du conseil des ministres un projet de décret portant enseignements, organisation et évaluation de l’éducation physique et sportive. Ce projet de décret vise à pallier l’absence de cadre réglementaire relatif à l’évaluation de l’enseignement de l’éducation physique et sportive dans notre pays.
Rappelons qu’en vue de redynamiser ce secteur, le ministre Hugues Ngouélondélé avait fait, le 29 octobre 2021, un don composé de ballons et filets de football, de handball et de volleyball, de ballons de basketball, de chronomètres, de sifflets, de double-décamètres, de claquoirs, d’élastiques de saut en hauteur, de planches d’appel et de témoins à huit départements, entre autres: Sangha, Cuvette, Cuvette-Ouest, Plateaux, Lékoumou, Niari et Kouilou).
Ce don aux quatre autres départements devant suivre. L’enjeu étant de relancer les jeux sportifs scolaires.
Avec les différents décrets mis en place, le secteur de l’enseignement de l’éducation physique et sportif est en train de connaître un regain d’intérêt.

Luze Ernest BAKALA