Le Ministère de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, en partenariat avec le bureau pays de l’O.i.t (Organisation internationale du travail) basé à Kinshasa, en RD Congo, a organisé, du 21 au 23 septembre 2022, un atelier de formulation du Programme pays pour le travail décent 2022-2026 du Congo. Ouvert par Paul Nicolas Gomez Olamba, directeur de cabinet par intérim du ministre en charge de la fonction publique, cet atelier a regroupé une trentaine de participants issus du bureau pays de l’O.i.t pour le Tchad, le Gabon, l’Angola, la RD du Congo et la République Centrafricaine, du Ministère de la fonction publique, des syndicats des employeurs, des agences du système des Nations unies.

L’atelier de formulation du programme pays pour le travail décent 2022-2026 a été coordonné par une délégation du bureau pays O.i.t. Il revêt un caractère important pour deux raisons principales: faire définitivement aboutir un premier travail qui végétait dans les tiroirs et s’adapter à l’impératif de la planification stratégique qui s’est exprimée à travers l’élaboration et la mise en place du P.n.d (Plan national de développement) 2022-2026.
Cette rencontre faisait suite à l’atelier de réflexion, tenu en mai 2022, sur l’élaboration des politiques nationales en matière de sécurité et de santé au travail. «Ce présent atelier est le deuxième qui va permettre de baliser le chemin de la mise en œuvre effective des résolutions prises de commun accord il y a une année, par Mme Nteba Soumano, directrice du bureau pays de l’O.i.t, et le ministre d’Etat Firmin Ayessa, ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale. Ce partenariat renouvelé et renforcé depuis lors est, à n’en point douter, en train de produire tous les résultats que les deux parties sont en droit d’attendre», a dit Paul Nicolas Gomez Olamba.
A l’issue de trois jours de réflexion, le Congo s’est, enfin, doté d’un programme sur le travail décent. «Ce puissant instrument de plaidoyer pour lever et mettre en œuvre, grâce aux partenaires technique et financier de notre pays, les options les plus pertinentes devant faire advenir un travail de plus en plus décent, pour les couches productives de notre population. Le Ministère de la fonction publique travaille, d’ors et déjà, à la mise en place, dans le budget de l’Etat exercice 2023, d’une ligne spéciale en faveur de l’exécution sans faille des actions prioritaires qui seront retenues dans le programme pays pour le travail décent», a fait savoir le représentant du ministre de la fonction publique, à l’ouverture de l’atelier.
Urbain NZABANI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici