En mission à Brazzaville du 26 au 28 octobre 2022, la directrice du bureau sous-régional de l’O.i.t (Organisation internationale du travail) pour le Congo, le Gabon, l’Angola, la Centrafrique et le Tchad, Mme Nteba Soumano, a passé en revue, avec le ministre d’Etat Firmin Ayessa, ministre de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, l’état d’avancement des réformes entreprises dans ce secteur. Il en ressort que certains projets tels que la révision du code du travail et l’élaboration de la politique nationale de prévention des risques professionnels sont en bonne voie.

Le séjour de Mme Nteba Soumano à Brazzaville avait pour objectif de faire l’évaluation des projets prioritaires mis en chantier avec le gouvernement congolais dans le domaine du travail et de la sécurité sociale, lors de son passage au Congo en avril dernier.
Cette revue a concerné la révision du code du travail, le P.p.t.d (Programme pays pour le travail décent), la politique nationale de prévention des risques professionnels et la politique nationale pour la santé et sécurité au travail. En six mois, le gouvernement congolais a fait avancer l’ensemble de ces projets qui constituent le cadre de coopération pays entre le Congo et l’O.i.t, a indiqué Mme Nteba Soumano, au terme de l’entretien avec le ministre d’Etat Firmin Ayessa.
Sur le code du travail, un projet de loi a été transmis au bureau de l’O.i.t, pour étude et commentaire. Cette révision tient compte des nouvelles conventions du travail que l’Etat a ratifiées et qui permettront au Congo d’être en phase avec les nouvelles pratiques en matière de réglementation du travail et de protection des salariés.
Quant au programme pays pour le travail décent, les deux parties se préparent à signer, prochainement, un nouveau cadre de collaboration, pour exécuter l’agenda de mise en œuvre dudit programme au Congo. Un atelier y relatif a, d’ailleurs, été organisé à cet effet et un document est en cours de finalisation au niveau du B.i.t (Bureau international du travail). Aussi, des experts du B.i.t sont-ils attendus à Brazzaville, pour accompagner le gouvernement dans l’élaboration de la politique nationale pour la santé et la sécurité au travail.
Par ailleurs, la directrice pays de l’O.i.t a invité le Congo à rejoindre l’Alliance mondiale 8.7. Cette coalition est une initiative mondiale visant à lutter contre le travail forcé, l’esclavage moderne, la traite des humains et le travail des enfants. Le Congo réalise déjà des actions importantes pour l’éradication de ces fléaux. Il a tout à gagner à intégrer cette alliance et en devenir pionnier, a conclu l’hôte du ministre d’Etat Firmin Ayessa.

Urbain NZABANI