25.4 C
Brazzaville
lun 5 décembre 2022
spot_img
AccueilActualitéMaroc : Un nouveau gouvernement conduit par Aziz Akhannouch

Maroc : Un nouveau gouvernement conduit par Aziz Akhannouch

Après les élections législatives du 8 septembre 2021 remportées par le R.n.i (Rassemblement national indépendant), avec 102 sièges sur 395 sièges de la chambre des représentants (Assemblée nationale), suivi du Parti authenticité et modernité (87 sièges) et le Parti de l’Istiqlal (81 sièges), le Maroc a un nouveau gouvernement, dit «gouvernement de coalition» installé le 7 octobre 2021 par la Roi Mohammed VI et conduit par Aziz Akhannouch (R.n.i) en tant que chef du gouvernement. Il compte 23 ministres et quelques secrétaires d’Etat.
Le gouvernement de coalition conduit par Aziz Akhannouch, qui succède à Saâdeddine El Othmani a trouvé sur sa table un dossier brûlant, celui de la R.a.s.d (République arabe sahraouie démocratique), un Etat non reconnu par la majeure partie de la communauté internationale et dont le Maroc demande la radiation de l’Union africaine, pour «corriger une injustice historique» et permettre à l’organisation panafricaine «de redorer son blason et retrouver sa crédibilité», comme l’a affirmé un ancien ministre comorien des affaires étrangères, le 16 octobre dernier à Addis-Abeba, en marge d’un séminaire sur la pandémie de covid-19.
Le différend régional autour du Sahara occidental constitue «un frein majeur» à l’intégration économique de l’Afrique et «un obstacle à la paix et à la stabilité sur le continent» ont laissé savoir des participants au séminaire de Dar-Es-Salam, en Tanzanie. Ils ont, dans ce sens, souligné l’urgence de trouver une solution réaliste et définitive à ce différend artificiel, sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie, en vue d’accélérer le processus d’intégration dans le contexte actuel, marqué par l’urgence induite par les répercussions économiques et sociales de pandémie de covid-19. Les groupes séparatistes, qui sèment la division constituent une «menace alarmante» à la mise en œuvre de la Zlecaf (Zone de libre-échange continentale africaine), ont-ils relevé.

AUTRES ARTICLES

derniers articles

Commentaire

Davidtom on Football
Joshuadrymn on
Joshuadrymn on Football