19.2 C
Brazzaville
jeu 7 juillet 2022
spot_img
AccueilActualitéMaroc - Espagne : Fin de la brouille diplomatique sur le Sahara...

Maroc – Espagne : Fin de la brouille diplomatique sur le Sahara occidental

L’Espagne a radicalement changé sa position sur la question du Sahara occidental, mettant ainsi fin, vendredi 18 mars 2022, à près d’un an de brouille diplomatique majeure avec le Maroc. «Nous entamons une nouvelle étape dans notre relation avec le Maroc basée sur le respect mutuel, le respect des accords, l’absence d’actions unilatérales et la transparence et la communication permanente», a déclaré le gouvernement espagnol, dans un communiqué publié le jour même à Madrid. Ce communiqué fait suite à un message du Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, adressé au Roi du Maroc, Mohammed VI, dans lequel il «reconnaît l’importance de la question du Sahara pour le Maroc».

A ce titre, «l’Espagne considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend», a souligné le chef du gouvernement espagnol qui a, également, souligné «les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre des Nations unies pour trouver une solution mutuellement acceptable».
Le Premier ministre espagnol a, en outre, mis en exergue les relations bilatérales, en déclarant que les «deux pays sont unis inextricablement par des affections, une histoire, une géographie, des intérêts et une amitié partagée».
M. Sánchez s’est dit «convaincu que les destins des deux peuples le sont aussi» et que «la prospérité du Maroc est liée à celle de l’Espagne, et inversement».
Dans un communiqué, le Royaume du Maroc apprécie hautement les positions positives et les engagements constructifs de l’Espagne au sujet de la question du Sahara occidental. «Les termes de ce message permettent d’envisager une feuille de route claire et ambitieuse, afin d’inscrire, durablement, le partenariat bilatéral dans le cadre des bases et des paramètres nouveaux, soulignés dans le discours royal du 20 août dernier», estime le gouvernement marocain. Une visite du Premier ministre espagnol, au Royaume du Maroc, est programmée ultérieurement.
Rappelons que le conflit du Sahara occidental, ex-colonie espagnole, oppose, depuis des décennies, le Maroc aux indépendantistes du Front Polisario, soutenu par l’Algérie. La brouille diplomatique entre Madrid et Rabat avait été provoquée en avril 2021 par l’accueil, en Espagne, du chef du Front Polisario, Brahim Ghali, pour qu’il y soit soigné de covid-19.
Territoire de 266.000 km², le Sahara occidental est administré depuis le cessez-le-feu de 1991, par le Maroc à 80% du territoire.
Les 20% restant sont contrôlés par le Front Polisario.
Le Maroc a constitué une longue ceinture de sécurité, le «mur marocain», devenu depuis comme la frontière de facto. La Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental patrouille dans l’ensemble du territoire. Le revirement de la position espagnole a suscité la colère du Front Polisario. Le gouvernement algérien, qui soutient le mouvement indépendantiste, a rappelé son ambassadeur à Madrid, pour consultation.

Urbain NZABANI

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire