Sélectionner une page

Manifeste contre Brazzaville

27 octobre 1940 – 27 octobre 2020, 80ème anniversaire du «Manifeste de Brazzaville». Qui est concerné? Un général, De Gaulle, qui, pour libérer son pays du joug nazi, a besoin d’un ralliement des colonies, pour avoir une base territoriale. Et c’est quoi, ce «manifeste»? Le refus solennel de reconnaître une quelconque légitimité au gouvernement de Vichy, donc la vacance du pouvoir, l’organisation de l’effort de guerre en France jusqu’à la mise en place d’un pouvoir légitime. C’est donc l’engagement d’un homme à poursuivre la guerre pour libérer son pays.
Mais, que venons-nous faire dans cette affaire? De Gaulle s’explique: «Pour m’assister dans cette tâche, je constitue, à la date d’aujourd’hui, un Conseil de défense de l’empire. Ce conseil, composé d’hommes qui exercent déjà leur autorité sur des terres françaises ou qui symbolisent les plus hautes valeurs intellectuelles et morales de la Nation, représentent le pays et l’empire qui se battent pour leur existence».
Ah! l’Empire; entendez l’empire colonial français, l’ensemble comprenant les colonies, les protectorats, les territoires sous tutelle. Nous voilà donc embarqués dans une guerre de libération de la France. Mais, à cette libération, l’armée française est blanchie; les soldats de l’Empire n’ont plus qu’une seule couleur; soit.
Alors, pour cet anniversaire, des Chefs d’Etat et de gouvernement se retrouvent à Brazzaville. En 1940, c’était un militaire qui est devenu par la suite Chef d’Etat. En 2020, alors qu’il s’agit d’un évènement qui concerne d’abord la France, ce n’est qu’un ministre qui vient célébrer un morceau célèbre de l’histoire de la France, et encore, après moults tractations, comme si nous, on était demandeur. Que la France, pour un tel évènement, ne soit représentée que par un ministre, face à des Chefs d’Etat et de gouvernement africains, a quelque chose d’humiliant; c’est manifestement «un manifeste contre Brazzaville».
Ce n’est pas gaullien comme attitude et les vrais gaullistes devraient s’en émouvoir. Quand on pense aux nombreux africains morts pour la France, à cause du «manifeste», quand on pense au traitement injuste fait aux anciens combattants africains de l’armée française, quand on a un minimum de considération pour ces homologues africains, surtout pour un évènement qui leur est imposé par l’histoire des autres, l’attitude gaullienne, c’est de se joindre à eux, pour célébrer l’engagement des hommes qui ont fait que son pays soit.
Il nous revient alors l’impératif catégorique de vivre notre propre histoire et non celle des autres. Il nous revient l’impérieux devoir d’affirmer la grandeur de nos pays, de nos peuples, en étant en mesure de refuser. Il nous revient la nécessité de hisser nos sociétés au niveau des Nations civilisées, par notre capacité à gouverner, à construire nos économies, à diffuser le bonheur, à ne jamais baisser la tête devant quiconque. Tout ceci ne dépend que de nous. De Gaulle, en son temps, avait dit non à la soumission; il avait tracé la voie que doivent suivre tous les hommes libres et de bonnes mœurs. Le manifeste de 2020 devrait être «alter ego ou rien».

Prométhée

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.
close
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.

A propos de l'auteur

l'horizonafricain

L'horizon Africain, un journal d'information paraissant au Congo Brazzaville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

25 novembre 2020, 14: 25

L’editorial de la redaction

IL NE FAUT PAS PÉNALISER LES GÉNÉRATIONS FUTURES

On a hérité de la période de vaches grasses, quand les budgets de l’Etat étaient excédentaires grâce à la manne pétrolière (2004 à 2014), des habitudes qui, aujourd’hui où l’on gère les vaches maigres, risquent de pénaliser les générations futures, en raison des ardoises qu’accumule l’Etat chaque année. On pourrait alors se retrouver en porte à faux avec le principe de l’équité intergénérationelle.

Lire la suite

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 44
  • 30
  • 2 447
  • 6 297
  • 852
  • 653
  • 18 novembre 2020

Votre météo

booked.net