«Saisons russes: hier, aujourd’hui et demain», tel est le thème de l’exposition-vente de peinture qui met à l’honneur deux jeunes artistes du Congo-Brazzaville et un du Congo-Kinshasa, du 4 au 30 juin 2022, à la Maison russe (Ex-Centre culturel russe) de Brazzaville. A l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance de Serge de Diaghilev (né le 19 mars 1872 et mort le 19 août 1929), le père-fondateur des Saisons russes, ce festival mondial qui ouvre de nouvelles possibilités au dialogue interculturel et qui montre comment la culture peut jouer le rôle de véritable ambassadeur de la paix.

Le vernissage de l’exposition de peinture a eu lieu le samedi 4 juin dernier, sous le patronage de la directrice de la Maison russe, Mme Maria Fakhrutdinova. Cette expo est tenue par Albert Mouyoungui Boungou «Artemel Mouy», Paul Alden Mvoutoukoulou, tous deux du Congo-Brazzaville, et Demerge Mutombo de la République Démocratique du Congo. Ces artistes ont bénéficié d’une formation à Dakar, au Sénégal, organisée par les Saisons Russes et iront bientôt à Saint-Pétersbourg, en Russie, où ils représenteront leurs pays à l’échiquier mondial.
Très satisfaite de l’exposition, Mme Maria Fakhrutdinova a précisé que cette formation valait bien la peine, parce qu’elle a permis aux jeunes artistes d’élever leur niveau de travail, d’apprendre les expériences nouvelles et de découvrir le monde. Pour certains, elle était même une occasion d’effectuer un premier voyage par avion. L’expo s’articule autour de trois périodes, à savoir: l’histoire des Saisons, les Saisons russes d’aujourd’hui, et l’école qui a été créée pour soutenir les talents du monde entier.
«Saisons russes», c’est la dénomination des tournées annuelles à l’étranger (Paris, Londres, Berlin, Rome, Monte-Carlo, États-Unis et Amérique du Sud) d’artistes russes, organisées par Sergey Pavlovitch Dyagilev, de 1906 à 1929. Aujourd’hui, les «Saisons russes» sont devenues le symbole de l’épanouissement de la culture réinventée par la société russe, Innopractika, qui organisait des festivals d’opéra, de ballet et des ateliers.
Signalons que la cérémonie a été ponctuée par un défilé de mode qui a permis au public de découvrir les costumes traditionnels russes réalisés en pagne et en raphia congolais.

                                                                                                                                    N.K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici