Constant Nkuka et Michel Milandou, deux responsables du M.j.p (Mouvement des jeunes présidentiels) ont sillonné, du samedi 14 au dimanche 15 mai 2022, six villages du District de Louingui, dans le Département du Pool, pour tenir des rencontres citoyennes sur les notions de citoyen, de vote, de révision des listes électorales, de vivre-ensemble et de développement de Louingui. Cette tournée est la manifestation de la volonté du M.j.p de présenter un candidat aux élections législatives dans cette circonscription. Dès leur arrivée à Louingui, la délégation du M.j.p est allée présenter les civilités au nouveau sous-préfet, Hubert Nombo, qui a fait la passation de service le mardi 10 mai dernier avec le sous-préfet sortant, Jean-Louis Nkodia. Elle a, ensuite, déroulé son programme d’activités comme prévu. Des villages Sessé-dia-ba-nionka, Malori, en passant par Louingui-centre, jusqu’à Moulenda, les responsables du M.j.p ont abordé les différents sujets et répondu aux préoccupations des populations. Ils ont demandé aux populations d’être de bons citoyens, en respectant les lois et règlements de la République et la Constitution du 25 octobre 2015. «L’Hymne national doit être connu et le drapeau respecté. Notre pays est un et indivisible», a déclaré Constant Nkuka. «Notre département, le Pool, fait partie intégrante de la République du Congo. La raison d’être de notre département, c’est son intégration entière à la République du Congo. Nous ne devons pas l’oublier», a-t-il fait savoir.

Pendant les échanges avec les habitants du village Moulenda.
Pendant les échanges avec les habitants du village Moulenda.

Il faut que «Louingui rayonne. Aujourd’hui, nous avons un nouveau sous-préfet, nous avons le devoir de le soutenir pour qu’il se sente chez lui. Désormais, la charge lui revient et aidez-le à bien gérer notre localité, dans la paix et l’unité qui sont des mots chers au Président de la République», a-t-il indiqué.
«Louingui, c’est notre héritage commun, comme d’ailleurs le Congo. Tous, quelle que soit notre différence politique, nous devons nous accepter. Parce que le vivre-ensemble, c’est accepter les différences, être à l’écoute, faire preuve d’estime, de respect et de reconnaissance envers autrui et vivre dans un esprit de paix et d’harmonie», a-t-il affirmé.
«Ces valeurs, nous les voulons pour les populations de notre Louingui. Personne d’autre, en tout cas personne ne pourra travailler ces notions, ces valeurs de piété à notre place. Nous devons, tous, nous y investir», a-t-il souligné.
Du côté des populations, l’initiative du M.j.p a été saluée. Les échanges ont permis de donner des réponses aux préoccupations soulevées, afin de créer un climat de confiance entre les cadres ressortissants de Louingui et les populations. «Nous voulons voir ces rencontres être multipliées, afin de bien nous connaître», a souligné une habitante du village Moulenda. Le M.j.p (Mouvement des jeunes républicains) est un parti de la Majorité présidentielle, dirigé par Donald Mobobola.

Narcisse Mavoungou