22.1 C
Brazzaville
lun 28 novembre 2022
spot_img
AccueilActualitéLutte contre la pandémie de covid-19 : Nombre de Congolais profondément inquiets...

Lutte contre la pandémie de covid-19 : Nombre de Congolais profondément inquiets de la vaccination rendue obligatoire

Lors de la 27ème réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de covid-19, le jeudi 23 septembre 2021, par visioconférence et sous le patronage du Président de la République Denis Sassou-Nguesso, quatre nouvelles mesures ont été prises dont trois qui rendent obligatoire la vaccination contre la covid-19.

Le gouvernement vise à vacciner la moitié de la population cible, soit 30% d’ici à fin décembre 2021 et 30% en juillet 2022. Le tout pour atteindre 60% de la population vaccinée, afin de récolter l’effet de l’immunité collective. Dans le nouvel état d’urgence adopté par le parlement, le gouvernement y a introduit quatre nouvelles mesures de la lutte contre la pandémie de covid-19. Sont désormais obligatoires:
– le test R.t-P.c.r aux aéroports et ports du Congo, pour tous les passagers en provenance de l’étranger, mesure qui doit être rendue effective dans les 15 jours à venir;
– la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour tout déplacement, par air, route, chemin de fer ou voies navigables, entre les grandes agglomérations;
– la présentation du certificat de vaccination, pour tout accès aux services publics pour tous les agents et les usagers de l’administration publique;
– la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour tout accès des agents et usagers aux préfectures, mairies, banques, régies financières, postes et caisses de retraites.
Les trois dernières mesures entrent en vigueur à partir du 1er novembre 2021. Seulement, tous les Congolais ne sont pas favorables à la vaccination, pour des raisons qui leur sont propres. Les nouvelles nouvelles mesures prises par le gouvernement rendent la vaccination pratiquement obligatoire. Ce qui revient à aller en bras de fer avec une population qui n’a pas la même compréhension de la pandémie qui sévit dans le monde depuis l’année dernière. Les jours à venir vont en dire plus, sur le comportement face à la vaccination.

Jean-Clotaire DIATOU

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire