Sélectionner une page

Lutte contre la pandémie de covid-19 : Les statistiques publiées par le bulletin Sitrep donnent un éclairage important

Lutte contre la pandémie de covid-19 : Les statistiques publiées par le bulletin Sitrep donnent un éclairage important

Le bulletin Sitrep publie, chaque semaine ou toutes les deux semaines, un bulletin donnant la situation épidémiologique de la circulation du coronavirus au Congo. Riche en informations sur l’état de la maladie dans le pays, ce bulletin contient des statistiques et des graphiques qui montrent la situation de la pandémie suivant les catégories sociales et la répartition géographique de la population. A la date du 15 septembre 2020, le Congo comptait 4.980 cas confirmés, dont 3.913 guéris et 968 cas actifs.

Publié avec le concours de l’O.m.s (Organisation mondiale de la santé), par le Cousp (Centre des opérations d’urgence de santé publique), sous tutelle du Ministère en charge de la santé, le bulletin Sitrep est devenu une référence dans les statistiques concernant la prévalence de la covid-19 dans le pays.
En analysant le numéro 97 du 16 septembre 2020 de ce bulletin, qui nous apprend que le Département des Plateaux est le seul à ne pas être touché, jusque-là, par le coronavirus, puisqu’on y relève zéro cas confirmé, zéro malade et zéro décès, on se fait une idée claire de l’état de la pandémie.
Le Sitrep démontre que les cas confirmés sont toujours en augmentation. Mais, les cas guéris le sont aussi et l’écart se resserre entre les cas confirmés et les cas guéris.
Après avoir connu une certaine baisse, les cas actifs ont repris à augmenter. Il faudrait observer cette tendance qui peut être inquiétante.
De manière générale, la covid-19 a un taux de mortalité faible, qui est retombé à 1,78%, après avoir atteint un pic de 2,2% entre juin et juillet.
L’espoir est dans la capacité de guérison. En même temps qu’il faut continuer à faire observer les mesures barrières, il faut renforcer la capacité des hôpitaux à prendre en charge les malades pour améliorer le taux de guérison. Le C.h.u-B est en train d’être doté de respirateurs artificiels et il faut souhaiter que ce nouveau service fonctionne bien. Car, c’est là l’une des étapes importantes dans la lutte contre la pandémie de covid-19, qui est une maladie qui condamne ses patients à la détresse respiratoire.
Le Sitrep révèle aussi qu’un seul département résiste, jusque-là, contre le coronavirus. Il s’agit du Département des Plateaux qui compte zéro cas confirmé et zéro cas actif.
Les 49 cas confirmés du Niari se trouvent à Dolisie (43) et à Kimongo (6).
Les 18 cas confirmés du Pool sont à Ignié-Ngabé (3) et à Kintélé (15).
Il est étonnant de constater que la zone Sud du Pool n’est pas touchée, alors qu’elle communique beaucoup avec les quartiers Sud de Brazzaville, qui sont très touchés: Madibou (129); Makélékélé (244); Bacongo (142); Mfilou (261).
Mais, les arrondissements les plus touchés de Brazzaville demeurent: Talangaï (652); Moungali (644); Ouénzé (404) et Poto-Poto (392).
A Pointe-Noire, les arrondissements les plus touchés sont: Lumumba (393); Mongo-Mpoukou (292); Loandjili (245) et Ngoyo (192).
Au regard de tout ceci, on peut dire qu’une bonne observation des mesures barrières (port correct de bavette, lavage régulier des mains, distanciation physique et désinfection régulière des lieux de fréquentation massive) et renforcement des capacités de prise en charge des hôpitaux peut permettre de bien résister et peut-être même de repousser la pandémie.
On peut très bien épargner aux populations citadines des deux grandes villes du pays, qui sont effectivement les deux grands foyers de la pandémie, des affres du couvre-feu à partir de 20h. D’autant plus que la situation parfois contraste d’un arrondissement à un autre.

Narcisse
MAVOUNGOU

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

23 octobre 2020, 03: 15

L’editorial de la redaction

L’ÉDUCATION, LA FORCE ET LA QUALITÉ DE LA SOCIÉTÉ!

Ainsi donc, les élèves congolais ont renoué avec le chemin de l’école depuis le lundi 12 octobre. Après pratiquement six mois et demi d’inactivités (du 1er avril au 11 octobre) dus à la suspension des cours pour cause de pandémie de covid-19. Et la rentrée scolaire intervient sur fond de crise sanitaire, puisque le pays continue de faire face à la pandémie. Avec tout ce que cela induit de conséquences impactant la vie scolaire. Le ministre en charge de l’enseignement en a d’ailleurs informé l’opinion nationale.

Lire la suite

Je m’abonne à la newsletter de l’horizon africain

Votre Publicité

Archives

Statistiques de notre site

  • 4
  • 28
  • 1 640
  • 3 699
  • 463
  • 579
  • 18 octobre 2020

Votre météo

booked.net