22.1 C
Brazzaville
lun 28 novembre 2022
spot_img
AccueilActualitéLutte contre la pandémie de covid-19 : Anatole Collinet Makosso appelle ...

Lutte contre la pandémie de covid-19 : Anatole Collinet Makosso appelle les religieux à prendre leurs responsabilités

Dans une communication faite jeudi 14 octobre 2021, à l’Auditorium du Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza, à Brazzaville, le Premier ministre chef du gouvernement, Anatole Collinet Makosso, a convié les serviteurs de Dieu à soutenir les dispositions prises par le gouvernement, sous l’autorité du Président de la République, pour lutter contre la pandémie de covid-19. Il les a informés du lancement de l’opération «coup de poing» durant laquelle des activités liées à la lutte contre la covid-19 seront menées, en raison de la recrudescence de cette maladie.

En présence des ministres Raymond Zéphirin Mboulou (sécurité et ordre public), Gilbert Mokoki (santé et population) et Thierry Lézin Moungalla (communication et médias) le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a expliqué les raisons de la politique gouvernementale, avec ses mesures particulières.
«Face à un ennemi, un virus qui a un fort don d’ubicuïté, imprévisible, ce qui nous a amenés, pendant un moment d’ailleurs, à décider et partout dans le monde, un confinement qui a paralysé nos économies, perturbé nos sociétés et mis en difficulté nos familles. Le peuple congolais, derrière le gouvernement a suivi, jusque-là toutes les mesures prises par le gouvernement, sous l’autorité du Président de la République et a réussi à faire preuve de résilience. Comme l’a dit le Président de la République, lors de son message d’investiture, «au prix de sa foi» et cette reconnaissance a été faite par le Président de République, qui avait rendu témoignage de l’esprit d’obéissance et de solidarité du peuple congolais. Le peuple est arrivé à se priver pendant un moment de l’exercice de son droit au culte, parce qu’il fallait être solidaire avec les pouvoirs publics, pour qu’ensemble, nous puissions vaincre l’ennemi qui est en guerre contre l’humanité. Du fait de cet élan de solidarité, du fait cet élan d’anticipation, la situation de notre pays a été relativement maîtrisée, en dehors de l’économie qui a pris un grand coup. Le taux de contamination et le taux de létalité, n’ont pas été aussi graves que dans certains pays à travers le monde», a-t-il déclaré.
«Tous les centres de prise en charge sont pleins. Cette situation nous a amené d’en ouvrir d’autres», a-t-il souligné et a appelé l’implication des serviteurs de Dieu, parce que « la coordination nationale devrait procéder à un reconfinement, il a fallu longuement échanger sous la direction du Président de la république, il faut revenir aux dispositions qui ont été déjà prises».
Les responsables religieux ont bien accueilli la communication du Premier ministre. Ils pensent que s’ils sont associés de cette manière, aux décisions du gouvernement, cela leur permet de mieux les expliquer à leurs communautés respectives. «Je me réjouis de votre forte adhésion aux mesures prises par le gouvernement. Vous avez parlé de communication, de vaccination et de contrôle. Ce sont les trois éléments déterminants l’opération «coup de poing» qui a été commandé au gouvernement par le Président de la République pendant ces 45 jours», a réagi Anatole Collinet Makosso.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

AUTRES ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

derniers articles

Commentaire