Sélectionner une page

Lutte contre la covid-19 : Pour une gestion rationnelle et responsable des produits commandés en Chine

Lutte contre la covid-19 : Pour une gestion rationnelle et responsable des produits commandés en Chine

Sur instruction du Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, le gouvernement avait commandé des équipements, du matériel et des produits médicaux d’une valeur de 5 milliards de francs Cfa, en Chine. Ce financement provient du Fonds covid. Ainsi, lundi 27 juillet 2020, un premier lot de cette commande, composé de thermo-flash, masques, respirateurs, combinaisons, gants, etc, est arrivé par avion-cargo, à Brazzaville.

Il a été réceptionné par le ministre d’Etat Florent Ntsiba, directeur de cabinet du Président de la République, des mains de l’ambassadeur de Chine, Ma Fulin, en présence du ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, représentant sa collègue de la santé.

C’est par un avion-cargo de la compagnie aérienne Ethiopian Airles que le premier lot de 39 tonnes de produits et matériel médicaux, venu de Chine, a été acheminé à Brazzaville, suivant la commande du gouvernement congolais, dans sa politique de lutte contre la pandémie de covid-19. Fruit de l’entente mutuelle entre la République Populaire de Chine et la République du Congo, ce premier lot de matériel médical et d’équipements destiné à la prévention et à la prise en charge des malades covid-19 est chiffré à 2,5 milliards de francs Cfa, a indiqué le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou.
Suivant les nouvelles dispositions mises en place par le Premier ministre chef du gouvernement, Clément Mouamba, pour mettre de l’ordre dans la gestion des stocks dans le domaine de la santé, c’est le Ministère de la défense qui assure la présidence de la Commission logistique au sein du Comité national de lutte contre la covid-19. Il veillera à ce qu’une répartition équitable soit faite de ce matériel et équipement médicaux par rapport aux besoins des différents établissements hospitaliers à travers le pays. Finis les comportements intrusifs de certaines autorités qui prenaient des stocks de matériels au profit de leurs départements ou districts.
Selon un médecin participant à l’opération, ce matériel va soulager les personnels soignants et les malades, parce que, depuis le vendredi 24 juillet dernier, les équipements de protection individuelle et les tubes de prélèvement pour les tests de coronavirus faisaient déjà défaut dans certains centres hospitaliers retenus dans la lutte contre la pandémie de covid-19. C’est pourquoi, dans la journée du lundi 27 juillet 2020, les médecins n’ont pas examiné les malades à la Clinique municipale Albert Leyono et à l’Hôtel-hôpital Elonda.
On peut aussi relever d’autres faits comme l’immobilisation de l’ambulance affectée à la Clinique Leyono, par manque de carburant. Le directeur de cette structure médicale a dû mettre son véhicule à la disposition du corps soignant. Il faut souligner qu’au niveau d’Elonda, les objets souillés sont brûlés artisanalement par les volontaires de la Croix-Rouge congolaise, alors qu’un incinérateur devrait être installé dans cet hôtel-hôpital, afin de préserver la santé la santé du personnel. Autant de défis que le ministre de la défense, Charles Richard Mondjo, connu pour sa rigueur et sa détermination, est appelé à relever, en assurant, à travers ses équipes d’officiers appelés à servir loyalement leur pays en guerre contre le coronavirus, l’approvisionnement régulier, organisé et sécurisé des stocks de matériel, de produits et d’équipements dans les centres sanitaires. En tout cas, ce stock de matériel médical est le tout premier que le Comité technique national de riposte à la pandémie de covid-19, désormais sous l’autorité du Premier ministre, va entreprendre de gérer. Signalons que la cérémonie quelques membres du cabinet du Chef de l’Etat, notamment le général Léonard Essongo, Mme Claudia Ikia Sassou-Nguesso et Juste-Désiré Mondélé étaient présents à l’aéroport. Le commissaire-colonel Juste Abdon Dela, président de la commission logistique, y était aussi présent.

Chrysostome
FOUCK ZONZEKA

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.
close
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 11 autres abonné·es de notre liste.

A propos de l'auteur

l'horizonafricain

L'horizon Africain, un journal d'information paraissant au Congo Brazzaville

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

heure locale

04 décembre 2020, 06: 27

L’editorial de la redaction

«DES QUESTIONS BATEAU»

L’expression est utilisée par le chef de file de l’opposition, à l’issue de l’audience que le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, lui a accordée samedi 21 novembre dernier. Parlant de la réforme du processus électoral, Pascal Tsaty-Mabiala a utilisé l’expression que ces questions sont devenues des «questions bateau». Cela mérite qu’on s’y arrête un peu.

Lire la suite

Commentaires récents

    Votre Publicité

    Archives

    Statistiques de notre site

    • 3
    • 2 567
    • 3 décembre 2020

    Votre météo

    booked.net