Dans le but de faire connaître ses actions et mettre en lumière les jeunes qui œuvrent pour le changement du continent, l’Union européenne a initié une campagne mondiale de communication en Afrique appelée «We see Africa». Lancée le vendredi 28 octobre 2022, à Brazzaville, l’édition congolaise de cette campagne a donné lieu à plusieurs activités dont un concours de photos dans le cadre du Projet Forestival, sous le thème: «L’Homme et l’arbre». Organisé par la délégation de l’Union européenne, en partenariat avec France volontaires, ce concours vise à sensibiliser les jeunes sur la protection des forêts. A l’issue de cette compétition, quatre jeunes photographes amateurs ont été primés. La cérémonie de remise des prix couplée à «une exposition photos» s’est tenue le mercredi 2 novembre dernier, à l’Hôtel Pefaco.

La photo de famille a l’issue de la cérémonie.
La photo de famille a l’issue de la cérémonie.

Sous le patronage de l’ambassadeur de l’Union européenne, Giacomo Durazzo, la cérémonie relative à la remise du Prix Forestival a été marqué par le couronnement de quatre jeunes photographes sur une cinquantaine en lice pour la compétition. Ils sont récompensés pour la pertinence de leurs clichés sur l’environnement et la biodiversité. Il s’agit de Ronie-Belchedia-Exaucée Obelatsa, Michel Ngoubi pour sa photo sur la «protection d’arbre et d’arbuste», Chris Ntondélé pour sa photo «Canal d’existence 3», Vanessa Tamba Bonazebi, grande gagnante du prix du public pour sa photo intitulée, «La désertification».
Les lauréats ont reçu des bons d’achat de la Fnac Congo (Fédération nationale des achats des cadres) allant de 100 mille à 200 mille francs Cfa, sous le regard du représentant national de France volontaire au Congo et en RD Congo, Mamadou Ndour Camara et d’autres invités. Dans son discours, ce dernier a estimé que «le thème choisi est une occasion de célébrer l’arbre non seulement comme une source d’abris et d’alimentation durable pour les populations, mais également un moyen de respecter cet élément qui est très capitale pour notre survie». Félicitant les participants pour l’intérêt qu’ils consacrent aux questions de l’environnement, du climat et de la gestion des ressources naturelles, il a lancé un appel pour «la prise en compte et l’intégration de l’engagement citoyen des jeunes du volontariat dans les politiques nationales, de coopération bilatérale et multilatérale».
Abordé par la presse, le diplomate européen Giacomo Durazzo a fait savoir que «l’objectif du concours Forestival est de sensibiliser la jeunesse congolaise et le grand public sur tout ce qui concerne la foret ainsi que sa conservation». Il est convaincu que «la forêt est une richesse importante, parce qu’on parle beaucoup d’elle au Congo, sans se rendre compte de ce qu’elle représente vraiment. Elle représente quelque chose pour ceux qui sont loin, mais pas plus que ceux qui y vivent, dedans ou autour».
Notons que le Forestival est un projet porté par France volontaires et financé par l’Union européenne dans le but d’améliorer la conservation des forêts, leur exploitation de manière durable et lutter contre les activités illicites et illégales qui continuent d’affecter les forêts du Bassin du Congo. C’est par une visite de l’exposition photographique que s’est bouclée la cérémonie de remise de prix. Une exposition photos a eu également devant la mairie de Ouenzé. Le forestival a été clos le samedi 5 novembre à l’I.f.c (Institut français du Congo).

Roland KOULOUNGOU