Paru en décembre 2021 aux Editions Presse universitaire de Brazzaville, en coédition avec «Up Line Editions», le tout dernier ouvrage du Professeur Placide Moudoudou, juriste, intitulé, «Présidents et ministres du Congo-Brazzaville (1958-2021)», d’un volume de 337 pages, a été présenté, samedi 26 mars 2022, à la communauté universitaire et scientifique (enseignants, étudiants de l’Université Marien Ngouabi), à Brazzaville, sous la modération du docteur Ndinga.

Pour mieux cerner les contours de l’ouvrage du Prof Placide Moudoudou, les participants, tout en félicitant l’auteur pour la qualité scientifique de son ouvrage, ont, à travers l’exercice des questions et réponses, découvert une histoire politique pleine de rebondissements, notamment la rupture intervenue le 5 février 1979, entre le groupe des saint-cyriens et celui de Mpila.

La couverture du livre.
La couverture du livre.

Cette présentation, qui est intervenue en mars dit mois des femmes, n’a pas laissé ces dernières indifférentes. Elles ont découvert dans le livre que de 1958 à ce jour, au moins 27 femmes seulement ont occupé des postes ministériels. La première femme à faire son entrée dans une équipe gouvernementale, Mme Emilie Manima, ne l’a été qu’en 1975, sous le Président Marien Ngouabi.
Cette faible représentativité de la femme dans l’institution gouvernementale congolaise n’est pas du tout imputable aux dirigeants qui se sont succédé à la tête du pays. Les recherches effectuées par le Professeur Moudoudou révèlent que les femmes elles-mêmes y ont une partie de responsabilité. «Quand une femme est consultée pour intégrer une équipe gouvernementale, si elle est mariée, elle demande avant tout à solliciter l’avis de son mari. Et, nombreux sont des époux qui n’acceptent pas que leurs épouses deviennent ministres, pour des raisons qui leur sont propres», explique l’auteur, qui a précisé qu’Emilie Manima était célibataire.
Ce livre renseigne aussi sur «l’adaptation de la Constitution à nos réalités». Il n’est pas bon de faire du copier-coller. Mais, il nous faut des régimes politiques qui tiennent compte de nos réalités», a-t-il insisté. En 2015, «j’avais même proposé que nos autorités prêtent serment sur nos traditions. A l’image des autorités américaines qui prêtent serment sur la bible. C’est leur tradition…», selon lui.
En effet, il ressort de ce livre que depuis 1958, ministres et surtout Présidents congolais constituent la clé de voûte du système politique. Ils sont au centre de tout, décident de tout et ont des missions démentielles: équiper et développer la Nation dans la République; assurer la sécurité des personnes et des biens; éduquer et former les Congolais; consolider l’Etat de droit et la démocratie, etc.
Le nouvel opuscule répond aux préoccupations: qui sont ces Chefs d’Etat et ministres? Etaient-ils préparés à assumer de telles hautes fonctions? Quelles ont été les contributions et les responsabilités des uns et des autres dans le processus de construction du Congo? Etaient-ils tous animés du souci de bien faire? Avaient-ils les moyens de réussir leurs missions? Ne devrait-on pas apprécier l’essentiel de leurs actions avec indulgence ou avec compassion? Eux qui ont géré le Congo en termes de: «Fruits de la passion partagée»; de «devoir» ou de «service»; eux qui auront conçu leur vie comme un «combat politique», pour «bâtir la richesse nationale du Congo», etc.
Né le 6 septembre 1965 à Mandou (Madingou), agrégé de droit public et enseignant à l’Université Marien Ngouabi, le Prof Placide Moudoudou a été doyen de la Faculté de droit. De 1994 à 1996, il était attaché d’enseignements et de recherches aux universités françaises de Tours et du Mans. Député à l’Assemblée nationale de 2012 à 2017, il a présidé la Commission des affaires juridiques et administratives. Il a également présidé la Commission pour la rédaction de la Constitution 25 octobre 2015. Juge à la Cour constitutionnelle depuis 2018, il est auteur de plusieurs publications sur le droit.

Joseph MWISSI NKIENI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici